Commerce intenrational

4700 mots 19 pages
Introduction

Le commerce international est l’élément le plus crucial pour le développement économique d’un pays, sa souveraineté, et sa prospérité. Un élément qui, suite à la récession économique, a reçu beaucoup de tremblements et des changements qui ont fait en sorte que les échanges ont diminué entre beaucoup de pays qui ont des ententes ou même entres membre compris dans les mêmes unions économiques mondiales. Toutes les économies des pays ont été affectées, de même que leurs relations commerciales internationales. Certains plus que d’autres c’est évident, et cela dépend surtout de leurs politiques et la force de leur système économique. À priori, chaque pays visera sur sa propre survie en tentant de prendre les mesures les plus convenables pour en sortir de ce ralentissement. Cependant, il ne peut le faire seul. C’est donc pour cette raison que l’on adopte les sommets des G7 et des G20 ainsi que d’autres réunions semblables. Maintenant, que tous les pays sont sortis en grande partie de la récession, certains plus rapidement que d’autres, on voit des économies en plein essor d’une façon remarquable et des pays émergents qui dans le futur connaîtront une croissance significative entraînant des revenus plus élevés. Ces pays sont reconnus comme le groupe BRIC qui constitue le Brésil, la Russie, l’Inde, et la Chine. Ces derniers forment des superpuissances émergentes qui viennent de se réveiller pour se stabiliser avec force sur le marché mondial en ayant une voix bien entendue. Associée à l’importance de la population de ces quatre pays, l’augmentation de leurs dépenses, d’après la société d’investissement new-yorkaise Goldman Sachs, dépassera celle des pays du G6, et ce, sur une base équivalente en dollars américains. Cela indique que le pouvoir d’achat suscite l’augmentation de la demande d’une très grande variété de biens et de services. Bien entendu, le Canada doit renforcer ses relations commerciales et d’investissements avec les pays du BRIC et doit

en relation

  • grands systemes jurdiques
    4190 mots | 17 pages
  • evolution de la comptabilité
    5661 mots | 23 pages
  • Relation international
    35919 mots | 144 pages
  • guide
    43331 mots | 174 pages