Communication politique

1884 mots 8 pages
Analyse d’une expérience de débat public participatif

La campagne participative de Ségolène Royale en 2007

[pic]

I. Description

Ségolène Royal, a été choisie le 16 novembre 2006 par les militants du PS pour représenter le parti lors de l'élection présidentielle de 2007.
Elle entend mener une campagne en deux temps en commençant par une "phase d'écoute" et souhaite "remettre le peuple français au coeur" du projet PS.
Son concept Désirs d'avenirs prône une démocratie participative grâce à des débats en ligne et directs. Selon elle, "Un leader doit considérer qu'il ne sait pas tout, tout seul et qu'en voilà assez des politiques qui assènent sur la tête des autres ce qu'il faut penser, ce qu'il faut dire et ce qu'il faut faire". Enfin, elle pense que "le responsable politique doit décider (...), expliqure les raisons des décisions qu'il va prendre" [1]

II. Déroulement de la campagne/ dispositifs mis en place

▪ Equipe de campagne

L’équipe de campagne de Ségolène Royal est co-dirigée par Jean-Louis Bianco et François Rebsamen.

Cette équipe, "volontairement restreinte" selon S.Royal, comprend autant d'hommes que de femmes, si on compte la candidate dans l'effectif. Elle aura "une articulation directe" avec le PS, a-t-elle précisé à la presse.

Le porte-parole du PS Julien Dray est nommé "conseiller, chargé de la coordination des porte-parole" de la candidate.
Jean-Louis Bianco a été secrétaire général de l'Elysée sous François Mitterrand et François Rebsamen est l'actuel numéro deux du PS.
Gilles Savary et Arnaud Montebourg conservent leurs fonctions de porte-parole de Mme Royal, a précisé la députée des Deux-Sèvres, mais ils ne figurent pas dans l'équipe telle qu'elle a été rendue publique.
Jack Lang, qui avait rallié début novembre la candidature de Mme Royal, est nommé "conseiller spécial" de la candidate, qui a été élue le 16 novembre candidate du PS

en relation

  • La communication politique
    3941 mots | 16 pages
  • Communication politique
    5512 mots | 23 pages
  • La communication politique
    2994 mots | 12 pages
  • La communication politique
    3471 mots | 14 pages
  • Communication politique
    270 mots | 2 pages
  • la communication politique
    3028 mots | 13 pages
  • La communication politique
    3599 mots | 15 pages
  • La communication politique
    1199 mots | 5 pages
  • Communication politique
    3182 mots | 13 pages
  • Communication politique
    3175 mots | 13 pages