comparatisme

Pages: 5 (1133 mots) Publié le: 30 décembre 2014
Comparatisme Et Théorie De La Littérature
UNE POETIQUE COMPARATISTE
Si la comparaison est une méthode universelle, connue de très longue date, commune à toutes les sciences, etc., (on y reviendra), pour quelle raison, en effet, définir et même baptiser la “nouvelle” discipline par un terme si ancien, si usé, si peu spécifique? Faut-il par conséquent le répudier, l’éliminer du “comparatisme”?L’embarras est grand. Le mot doit-il coller à la chose ou inversement? Et de quelle manière? “Non équivoque, peu heureux sans doute”, cette discipline est “mal nommée”, “il faut le reconnaître”. Soit. Étiquette peu “idéale”? Bien sûr. Mais par quoi le remplacer? Car – hélas – “il est déjà trop tard de la changer”, constatation désabusée mais lucide. Il ne suffit plus de se demander ironiquement (bienque l’ironie soit ici pleinement justifiée) quelle est la part de la “comparaison” dans la littérature comparée.
Doit-on s’étonner par la suite que la définition même du “comparatisme” reste toujours des plus imprécises, vouée à une ouverture déroutante, muée dans un laisser faire, laisser passer intégral et surtout très commode, qui frôle l’éclectisme sans rivage ou oscillant entre unecontestation qui coupe tous les ponts et un scepticisme qui se veut sage? Le terme serait par conséquent “sans objet”. Il n’y a pas de “discipline propre”. Finalement, après une définition très élastique et qui veut contenter tout le monde, on prend des précautions de ce genre: “Chacun n’a plus qu’à retrancher de cette définition ce qui lui paraît (…) superflu pour aboutir à son propre portrait”.L’ironie n’est pas, semble-t-il, du goût de tout le monde, car d’autres comparatistes, également académiques, constatent que malgré tous les retranchements et les retouches possibles, la littérature comparée est restée bel et bien “une nébuleuse de questions et de problèmes”. C’est “une énigme enveloppée d’un mystère”, pour reprendre une boutade de W. Churchill. Mais, par delà les jeux d’esprit et les jeuxde mots, la question essentielle reste posée: si le “mot” est en “crise” endémique et si aucune définition n’est acceptable, qui nous empêche de reformuler et le mot et la chose: c’est-à-dire la problématique comparatiste dans son ensemble? Si le terme est conventionnel, pourquoi ne pas lui substituer une autre convention, mais plus adéquate et modernisée? Il faut donc sortir des vieillesornières.

2 – Quatre obstacles, au moins, sont à vaincre à ce propos:

a) Si l’objet du comparatisme défini comme “étude de la littérature du point de vue international”, conception très largement partagée, ne fait pas problème, l’interprétation de ce principe est sujette à caution. Ce qui est contestable, à notre avis, ce n’est pas la limitation de cette étude aux célèbres “influences”, “échanges”,“contacts”, “relations”, “liaisons”, etc., dont personne ne nie la réalité, mais l’approche purement et simplement historienne de cet ordre de recherches. En fait, elle limite le comparatisme à “l’histoire des relations littéraires internationales”. Domaine très légitime, au demeurant, mais qui réduit la littérature comparée à une simple et subalterne “branche de l’histoire littéraire”. L’expressionallemande VergleichendeLiteraturgeschichte (et ses équivalents) peut passer alors pour être plus précise. Il serait donc excessif de faire de ce réductionnisme périmé une spécialité exclusive de ce que l’on nomme l’”école française”, vu qu’il est très répandu et qu’on le retrouve un peu partout. La tradition historiciste des études littéraires y pèse dès le commencement comme disciplinehistorienne, conception qui est restée encore vivante dans de très larges secteurs du comparatisme actuel. L’histoire littéraire, dont l’objet est très élargi, reste néanmoins de l’histoire littéraire. Reconnue comme “discipline” ou “science à caractère historique”.

2-Doit-il se restreindre et se borner à l’étude des faits et des rapports de fait? On entend par “fait” une donnée documentaire;...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le comparatisme comme méthode scientifique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !