Composition: la turquie doit-elle être acceptée dans l'union européenne

1184 mots 5 pages
LA TURQUIE PEUT-ELLE INTEGRER L’UE?

Depuis le 3 octobre 2005, les négociations d’adhésion entre la Turquie et l4union Européenne sont officiellement ouvertes. Si la Turquie a fait passer en quelques années un train de réformes sans précédent, un certain nombre de problèmes persiste. Le sort des communautés non musulmanes et la reconnaissance de Chypre en font partie. Et, du côté de la population des pays membres, les partisans de l’adhésion turque sont minoritaires.
La Turquie aspire à entrer dans l’Union Européenne depuis les années 1960.. En décembre 1999, elle s’est vu accorder le statut de candidate, lors du sommet d’Helsinki, puis en 2002 par le sommet de Copenhague. C’est le Conseil européen du 17 décembre 2004 qui avait fixé le début des négociations au 3 octobre 2005.
Les états membres de l’Union Européenne doivent désormais faire un choix. On peut donc se demander si la Turquie peut intégrer l’Union Européenne?

Dans un premier temps nous verrons quels seraient les désavantages de l’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne et par conséquent les causes de refus des états européens, puis nous aborderons les avantages de cette adhésion pour l’Union Européenne.

Parmi les arguments fréquemment invoqués par les opposants à l’adhésion turque figurent la situation géopolitique: En ce qui concerne la religion, la Turquie est un pays de culture musulmane. D’après un sondage avec l’opinion publique, 61% des Européens estimeraient en effet que « les différences culturelles entre la Turquie et l’Union sont trop importantes pour permettre une adhésion ». Cette idée de l’opposition entre chrétiens et musulmans semble être au centre de la réflexion. Les individus défavorables à l’arrivée de la Turquie dans l’UE avancent l’idée qu’une partie des musulmans est vue comme extrémistes (les islamistes), et que le renforcement de cette religion en Europe, lié à l’entrée de la Turquie, serait problématique… A cela, les favorables répondent que notre

en relation

  • Cours droit européen
    34181 mots | 137 pages
  • Droit de l'ue
    8636 mots | 35 pages
  • Droit communautaire
    11116 mots | 45 pages
  • Europe et fédéralisme
    2085 mots | 9 pages
  • Commentaire de l'arrêt Rewe-Zentral AG c/ Bundesmonopolverwaltung für Branntwein
    7210 mots | 29 pages
  • Cours
    19247 mots | 77 pages
  • Organisations européennes
    1387 mots | 6 pages
  • Droit européen
    29999 mots | 120 pages
  • Composition histoire : la méditerranée, fracture ou trait d'union entre nord et sud ?
    8778 mots | 36 pages
  • Les institutions européennes
    19521 mots | 79 pages