Compromission de la justice

Pages: 6 (1320 mots) Publié le: 5 juin 2012
SOCIÉTÉ
Un homme d’affaires burkinabé gruge son associé ivoirien : La justice ivoirienne interpellée
Publié le mercredi 16 fevrier 2011   |  Le Temps

Y a-t-il des intouchables devant la loi ? L’histoire suivante relatant le conflit opposant l’homme d’affaires bukinabé, Ouédraogo Patounizambo (Pat.) à son associé ivoirien Assémien Pascal, est une belle illustration des souffrances que viventdes justiciables en Côte d’Ivoire.

Le 5 décembre 2008, M. Assémien Kouadio Pascal, cadre ivoirien, exténué par une affaire qui l’oppose depuis des années devant la justice à son associé Ouédraogo Patounizambo (Pat.), homme d’affaires bukinabé, s’adresse au président la République Laurent Gbagbo, dans un courrier dont voici un extrait : « Monsieur le président, je viens très respectueusementsolliciter, par ce cri de cœur, à la fois votre statut de premier magistrat de ce pays et votre qualité d’homme épris de justice, pour le règlement d’un conflit purement commercial, auquel certaines personnes malveillantes lui ont donné malheureusement et à mon détriment, une teinture politique voire diplomatique ». Assémien Pascal est associé au tiers du capital de la société Cbo, créée en 1991 avecpour objet de distribuer les produits (boissons) issus d’une brasserie de la place. Pat. Ouédraogo détient les deux tiers des parts de cette société dont le siège était initialement à Issia avant d’être transféré à Abidjan. Concepteur et Directeur général de Cbo, Assémien Pascal met à profit le stock de 100 millions de Fcfa que le concédant a mis à la disposition de sa structure pour réaliser auterme du deuxième exercice, un chiffre d’affaires de 8 milliards. Le premier exercice, fait sur l’activité de 9 magasins implantés dans les principales villes de l’Ouest du pays, avec le travail de plus de 130 jeunes Ivoiriens (employés et commerçants), a réalisé 6 milliards de Fcfa. Fin 1992, une grave crise éclate entre les deux associés. Pat. Ouédraogo qui ne travaille pas à Cbo, outrepasse leDirecteur général (Assémien) et utilise les recettes de leur société pour financer ses activités de négoce de café et de cacao. Une note d’encaissement des recettes adressée à un gérant Cbo, en date du 21 décembre 1992, est interceptée par Assémien Pascal. Qui exprime vivement son désaccord. Le 18 janvier 1993, au motif que le staff de Cbo a tenu une réunion de travail à Yamoussoukro plutôt qu’àIssia sous l’initiative d’Assémien Pascal, Pat. Ouédraogo lui adresse une lettre de suspension. Il change la serrure de son bureau et confisque dès lors tous ses biens et droits. Pat. Ouédraogo quitte Issia et revient une semaine plus tard, avec un nouveau Directeur général, de nationalité burkinabé qu’il impose sans passation de service. Celui-ci licencie la quasi-totalité des travailleursivoiriens et les remplace par des ressortissants burkinabé. Pat.
Ouédraogo dissout ensuite Cbo et la remplace par Central Trading Op. En juillet 1993, Assémien rencontre le Procureur général d’Abidjan. Qui met à sa disposition une avocate pour son assistance moyennant des honoraires à terme. Le lendemain, confiant, il remet à l’avocate, une pile de documents importants. 

Ouédraogo Patounizambo estvraiment intouchable

Face à l’échec de toutes les médiations qu’il a initiées pour ramener Pat. Ouédraogo à la raison, il finit par saisir le tribunal de Daloa en 1994. A l’issue de la seconde audience, Pat. Ouédraogo initie des pourparlers pour une solution négociée. Son associé retire provisoirement sa plainte. Dans la même période, la Savac manque d’abattre Assémien. En février 1994, leProcureur général d’Abidjan et Pat. Ouédraogo sont surpris en tête-à-tête au restaurant du Motel Agip d’Issia. A une table voisine, se trouvent le Procureur du parquet de Daloa et une dame, assistante sociale, mère de trois filles de Pat. Ouédraogo. Pat oblige Assemien à déposer une copie de la lettre de suspension de sa plainte chez son conseil avant d’entamer les négociations. Le 10 mai 1994, c’est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la justice
  • la justice
  • La justice
  • La justice
  • Justice
  • La justice
  • La justice
  • La justice

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !