Compte-rendu de lecture gaxie daniel. économie des partis et rétributions du militantisme. in: revue française de science politique, 27e année, n°1, 1977. pp. 123-154.

952 mots 4 pages
Compte-rendu de lecture Gaxie Daniel. Économie des partis et rétributions du militantisme. In: Revue française de science politique, 27e année, n°1, 1977. pp. 123-154.

Cet article intitulé Économie des partis et rétributions du militantisme qui est paru dans la Revue française de science politique, a été rédigé par le politologue français, Daniel Gaxie, connu pour ses travaux de sociologie du vote avec des idées comme "l'auto-exclusion" des profanes en politique, qui serait liée au niveau d'études, et pour son concept de « cens caché ». Il a au cours de sa carrière aborder de nombreux sujets et traite plus particulièrement dans ce texte de la question de rétributions des militants contre leur engagement au sein du parti et de l'organisation des groupes partisans pour expliquer comment les dirigeants politiques réussissent à prendre le pouvoir.

D. Gaxie développe son raisonnement d'après la conception wébérienne qui se définie par le fait que les dirigeants de partis politiques n'ont pas d'autre but principal que la quête du pouvoir. Pour cela, ils ont besoin de l'aide des militants. L'auteur dénombre ainsi trois types d’entreprise politique ou méthodes de conquête du pouvoir : le parti de cadre qui recrute des agents extérieurs au parti contre une rémunération, il s'agit de personnel intérimaire utilisé en fonction des besoins et qui nécessite des moyens financiers importants.
Puis le parti de patronage qui fait appel aux services d'un personnel permanent en échange d'un promesse d'emploi au sein du parti.
Et ensuite, l'organisation de masse qui n'ayant ni les fonds financiers ni les postes à pourvoir repose sur le regroupement de militants partageant la même idéologie politique. Bien que les caractéristiques de ce dernier type d'organisation aient déjà été analysées, elles n'ont pas été logiquement mises en relation les unes avec les autres.
D. Gaxie explique que sans l'analyse des mécanismes de rétribution de l'activité politique, il n'est pas possible

en relation