Compte rendu : la littérature personnelle au québec 1860-1980

1129 mots 5 pages
Compte rendu
Ouvrage recensé :
Yvan Lamonde, Je me souviens; La littérature personnelle au Québec (1860-1980), Coll. « Instruments de travail », no 9, Institut québécois de recherche sur la culture, Québec, 1983, 275 p.

par Gabrielle Frémont
Études littéraires, vol. 17, n° 2, 1984, p. 417-418.

Pour citer ce compte rendu, utiliser l'adresse suivante :
URI: http://id.erudit.org/iderudit/500656ar DOI: 10.7202/500656ar Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir.

Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html

Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à
Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : erudit@umontreal.ca

Document téléchargé le 1 février 2013 09:18

COMPTES RENDUS

417

Yvan LAMONDE, Je me souviens; La littérature personnelle au Québec (1860-1980), Coll. « Instruments de travail », n° 9, Institut québécois de recherche sur la culture, Québec, 1983. 275 p. Depuis plus d'une quinzaine d'années déjà, Yvan Lamonde s'intéresse à la littérature personnelle au Québec et sa formation d'historien l'a évidemment porté à le faire dans une perspective socio-culturelle d'abord. Mais il y a en plus dans sa recherche une part de réceptivité, d'attachement envers « ses » auteurs d'ouvrages intimes et leurs textes, qu'il ne cherche même pas à camoufler et qui nous rend d'emblée le livre sympathique. En introduction, Lamonde nous explique avec beaucoup de simplicité sa démarche première ainsi que les questions

en relation

  • Littérature française du xviiiè siècle
    30792 mots | 124 pages
  • Resume des choses perec
    3270 mots | 14 pages
  • Lecture, écriture et communication orale  : l’exemple du résumé de texte
    6186 mots | 25 pages
  • Ricoeur
    8372 mots | 34 pages
  • L'origine de l'etat
    11377 mots | 46 pages
  • Jeu et education
    6592 mots | 27 pages
  • Politique
    3242 mots | 13 pages
  • Théatre
    9133 mots | 37 pages
  • Revue éconmique
    12310 mots | 50 pages
  • Francophonie
    8494 mots | 34 pages