conception

8882 mots 36 pages
Analyse sociologique concernant le foulard islamique en France
Nahid Mohammadi (2005)
1. Introduction du sujet de recherche
2. Contexte
3. Hypothèse
4. Problématique.
5. Méthode de recherche.
6. Les Partis.
6.1. La communauté musulmane.
6.2. Les autorités françaises.
7. Les moyens d’ action.
7.1. Comment doit on définir le pouvoir de l’ État Français?
7.2. Comment peut on définir la position des opposants de la loi anti-voile ?
8. Les modes d’ action.
8.1. Les modes d’ action du gouvernement
8.1.1. Le rapport Stasi
8.1.2. L’ adoption de la loi
8.2. Les modes d’ action des opposants à la loi
9. Conclusion.
10. Bibliographie.

1. Introduction du sujet de recherche Dans ce travail, je voudrais examiner la problématique du foulard en France. Par la loi du 15 mars sur les signes religieux à l’ école, la loi a interdit le port de tenues et signes religieux et politiques dans les établissements d’ enseignement.
La loi interdit, dans le respect de la liberté de conscience et du caractère propre des établissements privés sous contrat, dans les écoles, collèges et lycées, les tenues et les signes manifestes à une appartenance religieuse ou politique. Les tenues et signes religieux interdits sont des signes ostensibles, tels que grande croix, voile ou keppa. Ne sont pas regardés comme des signes manifestes à une appartenance religieuse, les signes discrets qui sont par exemple: médailles, petites croix, étoiles de David, mains de Fatima, ou petits Corans.
Malgré la formulation de la loi, qui est assez neutre, il est clair qu’ on a voulu interdire le port du foulard islamique.
Cette loi et ses réaction sont des sujets de recherche qui concernent les thèmes comme l’ égalité des sexes, la liberté de religion, de conscience et de pensée, l’ exclusion, le racisme, le droit à l’ enseignement, le fonctionnement des services publics, l’ intérêt public et la laïcité de l’ État.
La France est partie contractante dans la convention européenne

en relation

  • Conception
    2899 mots | 12 pages
  • conception
    527 mots | 3 pages
  • Conception
    936 mots | 4 pages
  • conception
    729 mots | 3 pages
  • Conception
    1703 mots | 7 pages
  • conception
    4037 mots | 17 pages
  • conception
    7100 mots | 29 pages
  • La conception
    1824 mots | 8 pages
  • Conception
    10657 mots | 43 pages
  • Conception
    5302 mots | 22 pages