Conclusion de l'oreal

Pages: 18 (4424 mots) Publié le: 18 mars 2013
Conclusion
L’Oréal dans la salle de bains
Petit conte cosmétique
« Ou vous avez un rival, ou vous n’en avez pas.
Si vous en avez un, il faut plaire pour lui être préféré. Si vous n’en avez pas, il faut encore plaire pour éviter d’en avoir. »
Pierre Choderlos de Laclos, Les Liaisons dangereuses, 1782
Une armoire bien animée...
Ah! comme il pouvait respirer désormais. Quelle placepour lui tout seul... Au moins quatre étagères sur lesquelles effectuer les acrobaties les plus périlleuses: double salto vrillé sans perte d’étiquette, triple flip carpé avec ouverture de bouchon... Des sauts qui lui permettraient d’atteindre les minima pour participer aux jeux cosmétiques! Dire qu’il avait dû ronger son frein pendant six longues journées dans ce Carrefour de bas étage, rayonrase-mottes.
Tout cela à cause de vulgaires shampooings à peine mieux sapés que lui! P’tit Dop savourait son bonheur. Son petit corps rouge rayonnait de santé. En guise de contentement, son petit bouchon vert s’ouvrait et se refermait sans discontinuer. Il sautillait sur le bord de l’étagère, en criant à tue-tête: «Ne pique pas les yeux ! Ne pique pas les yeux ! Ne pique pas les yeux!»
Et soudain...«Attention, Doppy! Je ne vais pas te le répéter une quinzième fois! Regarde où tu vas! C’est la dernière fois que je te préviens... » Ultra Doux avait parlé avec calme, mais on sentait ses extraits de camomille bouillir à l’intérieur. Elle était lasse d’avoir des bleus sur son étiquette. P’tit Dop était certes distrayant et sympathique, mais de là à nuire à sa beauté...
En plus, il manquait debonnes manières et était incroyablement immature. Ultra Doux passa la main dans ses longs cheveux blonds et regarda d’un air condescendant son nouveau colocataire. «Tu ne peux pas faire ce que tu veux dans cette armoire, Doppy... Il y a certaines règles à respecter, notamment le droit d’aînesse... » Une phrase pleine d’ironie, ça lui arrivait de temps à autre. L’habitude de la vie en salle debains, sans doute.
«Tu commences à être vraiment relou avec ton droit d’aînesse, la Douce...» Ultra Doux se retourna et son visage s’assombrit. Fructis, encore lui, faisait le fier, avec son iPod sur les oreilles et ses remarques désobligeantes. «Et dire que c’était un Garnier. Quelle honte! Il déshonorait à lui seul tous ses aïeux.» Elle décida de l’attaquer sur son terrain favori: la rituelleritournelle...
«Oh, tais-toi, Fruc(ke)tis(se) — elle appuyait bien sur chaque syllabe pour l’énerver encore plus — avec tes pointes sur la tête!» Classique. Mais ça marchait à chaque fois. «Ce ne sont pas des pointes, ce sont des piques. C’est du hard style, you know!» Fructis adorait ponctuer ses phrases par de l’anglais. Depuis son arrivée, l’ambiance dans l’armoire avait radicalement changé.Musique rock jusqu’à deux heures du matin qui insupportait Belle Color. Énervée, elle changeait jusqu’à quinze fois de couleur de cheveux dans la nuit!
Sans parler de son vocabulaire désespérant qui alliait verlan et franglais dans ses tentatives de drague souvent avortées de Maybelline, la nouvelle petite Américaine. P’tit Dop en plus l’admirait. Il se laissait impressionner par les parures vertflashy et les gadgets top tendance de Fructis: «Innovation, micro- billes, 2 en 1, 3 en 1...
«Il ira jusqu’au 8 en 1, bientôt, soupira laconiquement Ultra Doux. C’est du pipeau... mais ça a l’air de plaire dans notre salle de bains. Enfin bon... » Elle préférait au centuple le charisme naturel d’Elsève ou la politesse réservée de Jacques Dessange.
«Jacques D. s’est enfui de l’armoire hier soir,déclara derrière elle Elsève, comme s’il avait lu dans ses pensées. Il est allé rejoindre ses amis du Professionnel sur la petite commode près du lavabo. Quelle stupidité!»
Le mépris qu’il affichait choqua Ultra Doux. Très élégant et courtois (elle avait d’ailleurs un faible pour ses petites tempes grisonnantes), il pouvait parfois être d’une cruauté sans égale. Surtout que Jacques Dessange...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Conclusion
  • Conclusion
  • L'oréal ses
  • L'oréal
  • L'Oréal
  • L'oréal
  • L'oreal
  • L'oréal

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !