Concours

Pages: 7 (1695 mots) Publié le: 6 mars 2011
LES RAPPORTS HOMMES/FEMMES

Les rapports hommes/femmes sont toujours aussi complexes en France. Il est à noter que malgré le droit et la théorie, on note en France (mais aussi dans les autres sociétés occidentales) une inégalité entre hommes et femmes toujours persistante.
Des millénaires de discrimination
La France s'inscrit dans un ensemble de cultures relevant de la culture latine etgrecque, et dès la plus haute Antiquité, on trouvait des inégalités entre hommes et femmes, des rapports inégaux justifiés par le biais de la philosophie ou de la religion. La femme était inférieure et soumise à son mari. Dans la religion catholique, elle se devait de garder un rôle passif, dans tous les aspects de la vie, et aussi au niveau sexuel, avec la position du missionnaire, seule positionautorisée par l'Église et où la femme doit rester en dessous. En France, il faut attendre 1960 pour commencer à voir quelques frémissements, mais même 50 ans après, la situation n'est pas parfaite.
L'inégalité hommes/femmes aujourd'hui
Pour aborder les problèmes en chiffres, il reste qu'en moyenne, les femmes gagnent 15% de moins que les hommes à travail égal. De même, elles restent plus touchéespar le chômage, et ce sont également elles qui fournissent le gros du bataillon des travailleurs partiels. Dans le domaine politique, elles continuent de représenter une minorité. La situation s'est nettement améliorée depuis les années '90, mais on est loin du compte. Et cela reste uniquement ce que l'on parvient à mesurer statistiquement. Après, on peut aussi voir qu'au sein des couples, ilreste toujours un partage des tâches sexué: les femmes continuent de faire la cuisine et le ménage, du moins plus que les hommes!
"Une émancipation féminine inscrite dans les limites autorisées", tel pourrait être le sous-titre de cet ouvrage collectif qui fait apparaître la permanence d'un principe structural de domination masculine. En effet, si les comportements et les trajectoires des femmes etdes hommes se sont rapprochés, cette évolution n'a pas fondamentalement remis en cause la division sociale des rôles de sexe. Les rapports hommes-femmes sont donc doublement dialectiques : des progrès quotidiens côtoient des structures et mentalités conservatrices, et les changements opérés peuvent eux-mêmes avoir des conséquences contradictoires. Il est d'autant plus important de le rappeler queles différences sexuées sont rarement vécues sur le mode de la contrainte, puisqu'elles s'appuient sur une inculcation dès l'enfance, au sein de la famille (dont on étudie le poids dans la formation de l'identité politique en fonction du sexe) puis à l'école, la scolarité confortant dans les faits une socialisation différentielle des filles et des garçons. La logique se reproduit et se renforcesur le marché du travail, la ségrégation se fondant sur l'argument implicite selon lequel il existerait des qualités et aptitudes propres à chaque sexe. La légitimité du travail des femmes est mise en cause jusque dans des mesures censées favoriser une "conciliation" de l'emploi et de la vie de famille qui est pensée comme relevant uniquement de la responsabilité des femmes. Cette surexposition auxrôles affectifs, éducatifs et de solidarité domestique est réactivée au cours du cycle de vie et touche des domaines aussi divers que l'entrée dans la vie adulte, le vieillissement et le rapport au corps, la sexualité et la conjugalité.

Dans une première partie sont étudiées les interrelations entre le lien familial et la reproduction des identités de sexe, à travers la construction d'habitudeset de croyances sexuées dès la petite enfance, la socialisation politique différentielle, la démocratisation toute relative des relations familiales et les effets pervers des politiques publiques. Bernard Lahire prend le temps de démontrer que les catégories de sexes sont socialement construites et que les différences biologiques entre femmes et hommes ne recouvrent pas l'opposition entre le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • concours
  • concours
  • concours
  • concour
  • Concours
  • Concours
  • Concours
  • Concours

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !