Concurrence pure et parfaite

855 mots 4 pages
Concurrence pure et parfaite

Un marché de concurrence pure et parfaite est un marché qui satisfait 5 conditions : atomicité du marché, homogénéité des produits, transparence du marché, libre entrée et libre sortie, libre circulation des facteurs de production.

Développement :
Les conditions de la concurrence pure et parfaite ont été explicitées par Frank Knigh en 1921. La concurrence pure et parfaite représente un des deux cas extrêmes de structures de marché étudiés par les économistes néoclassiques, le second étant le cas de monopole. La concurrence parfaite est censée permettre l’équilibre sur tous les marchés sous des conditions suffisantes très particulières. Chaque marché doit remplir les quatre conditions suivantes : l’atomicité : le nombre d’acheteurs et de vendeurs est très grand donc l’offre ou la demande de chaque agent est négligeable par rapport à l’offre totale ; aucun agent ne peut fixer les prix. Cette hypothèse exclut notamment la possibilité de rendements croissants à la production, dans la mesure où ils conduisent à la formation de monopoles naturels, pourtant possibles en pratique. l’homogénéité des produits : les biens échangés sont semblables en qualité et en caractéristiques, et donc interchangeables ; un produit de meilleure qualité réelle ou supposée constitue donc un autre marché.
La transparence de l’information : l’information parfaite de tous les agents sur tous les autres et sur le bien échangé suppose une information gratuite et immédiate ; la théorie montre que le processus de fixation des prix est alors équivalent à la présence d’un « commissaire-priseur », qui centralise les offres et les demandes, et qui calcule le prix d’équilibre, et par conséquent la production et la consommation de chacun. On suppose l’absence d’échange de gré à gré.
L'absence de coûts de transaction.
Il faut ajouter deux hypothèses qui lient les marchés entre eux : la libre entrée et sortie sur le marché : il ne doit y avoir aucune entrave

en relation

  • Concurrence pure et parfaite
    559 mots | 3 pages
  • Concurrence pure et parfaite
    791 mots | 4 pages
  • Concurrence pure et parfaite
    1223 mots | 5 pages
  • CONCURRENCE PURE ET PARFAITE
    2460 mots | 10 pages
  • Concurrence pure et parfaite
    1987 mots | 8 pages
  • Concurrence pure et parfaite
    1477 mots | 6 pages
  • Concurrence pure et parfaite
    1224 mots | 5 pages
  • Concurrence pure et parfaite
    860 mots | 4 pages
  • Concurrence pure et parfaite
    281 mots | 2 pages
  • La concurrence pure et parfaite
    760 mots | 4 pages