Condamnation à mort par refus de transfusion

1222 mots 5 pages
Les transfusions sanguines chez les témoins de Jéhovah sont une problématique dont on entend de plus en plus parler de nos jours. Comme nous le savons tous, les témoins de Jéhovah refusent toute transfusion, car ils croient enfreindre une loi de dieu. Ils croient que le sang est sacré, car Jéhovah aurait utilisé le sang de Jésus pour sauver l’humanité. C’est alors que le sang représente la vie et il est formellement interdit d’y toucher. Un problème se pose lorsqu’un témoin de Jéhovah est touché par une maladie et qu’il doit recevoir une transplantation par exemple qui nécessite une transfusion de sang. Les centres hospitaliers refusent d’opérer ceux-ci à cause des risques liés de l’intervention sans transfusion. Il y a d’autres cas, par exemple, une personne souffrant d’une tumeur faciale qui peut être guéri facilement à l’aide de transfusion. Elle laissera par conséquent son visage devenir déformé à cause des masses et tout cela parce qu’elle refuse des transfusions pour des convictions religieuses. De plus, les parents de bébé naissant sont même prêts à laisser mourir à l’accouchement, car celui-ci nécessite une transfusion qui pourrait lui sauver la vie. Par chance, l’État a le pouvoir dans ce cas d’obliger avec le consentement d’un juge à faire une transfusion de sang au nourrisson.

Par ailleurs, nous devrions nous poser la question suivante : est-ce que nous devrions obliger les témoins de Jéhovah à recevoir des transfusions sanguines? Nous pourrions dire en nous appuyant sur le libertarisme qu’un témoin de Jéhovah a le droit de refuser des transfusions, car selon la charte des droits et libertés, il est un être libre en droit. Il y a un enjeu important, car s’il possède la liberté de religion, il a alors l’autonomie de refuser toute transfusion. Cela met la sécurité des témoins de Jéhovah en grand danger de mort. Mais par conséquent, nous pourrions aussi nous appuyer sur le libéralisme politique en disant que l’État doit être au service des individus et

en relation

  • Le corps humain est-il sacré ?
    3705 mots | 15 pages
  • Cours sur le dommage responsabilité contractuelle
    1520 mots | 7 pages
  • Civil cours
    3387 mots | 14 pages
  • Droittd
    1291 mots | 6 pages
  • Plaquette td l1 droit civil
    13059 mots | 53 pages
  • Responsabilité de l'administration
    26848 mots | 108 pages
  • Cours de droit de la responsabilité délictuelle
    13179 mots | 53 pages
  • La Causalite
    2531 mots | 11 pages
  • secte et religion
    3786 mots | 16 pages
  • Droit civil
    8765 mots | 36 pages