Condition de travail et mouvement ouvrier

Pages: 16 (3941 mots) Publié le: 14 décembre 2012
CONDITIONS DE TRAVAIL ET MOUVEMENT OUVRIER (1876-1918)
Francis Hordern*

L'amélioration des conditions de travail par des mesures d'hygiène et de sécurité ou par la réparation des accidents du travail n'occupe qu'une place secondaire dans les congrès nationaux ouvriers et dans les revendications syndicales (l).

Mesures générales d’hygiène et de sécurité
Les congrès syndicaux jusqu'en 1902ne contiennent presque aucune demande concernant la protection des travailleurs (2). On retrouve seulement une proposition guesdiste en 1884 à Roubaix pour une législation internationale du travail portant, entre autre ''sur l'interdiction... de certains modes de travaux préjudiciables à la santé des travailleurs". Ce vœu sera repris à Montluçon en 1887 mais dans une optique française. On trouveen 1888 un projet de "ligue d'hygiène" d'un militant de la bourse du travail de Paris, mais il ne semble pas rencontrer le moindre écho. Le vote de la loi de 1893 sur l'hygiène et la sécurité du travail n'a pas amené les ouvriers à prendre en compte dans leurs congrès les problèmes de salubrité. On trouve seulement quelques motions des syndicats locaux des cuisiniers, pâtissiers et confiseurs quiréclament, dès 1895, l'extension de la loi de 1893 au secteur de l'artisanat alimentaire (3). En 1898, au congrès de Nantes, la l0ème commission avance l'idée qu'il faut "forcer les chefs d'industrie à appliquer des débrayages de sûreté de distance en distance, à toutes les transmissions motrices".

Le blanc de céruse
Le blanc de céruse et toute une série de peintures à base de plomb, étaient àl'origine de très nombreuses intoxications allant de la colique douloureuse à la mort et était dénoncé vigoureusement dès le XVIIIème siècle (4). On savait pouvoir le remplacer par du blanc de zinc d'un prix à peine plus élevé, mais sans inconvénient pour la santé. Pourtant, rien n'est fait au cours du XIXème siècle (5). Il faut attendre le début du XXème siècle pour voir le syndicat des peintresde Paris, affilié à la CGT, lancer une grande campagne sur le thème "guerre à la céruse". Il multiplie les articles, brochures, affiches, délégations, lettres aux parlementaires et aux ministres. Millerand, alors ministre du commerce et de l'industrie, en application de la loi de 1893 qui prévoit l'intervention de règlements d'administration publique spéciaux à certaines industries présentant descauses particulières d'insécurité ou d'insalubrité, prend un décret du 16 février 1901 qui interdit la céruse dans les travaux extérieurs. Le Conseil d'Etat s'y oppose et il doit se contenter d'interdire l'utilisation de la céruse dans tous les travaux dépendant de ses services. Il sera suivi par 6 ministres et 900 municipalités. Un décret du 18 juillet 1902 oblige les entrepreneurs à faireobserver à leur personnel certaines précautions de propreté et interdit le grattage et le ponçage à sec. En 1903 le nouveau ministre du commerce Trouillot dépose un projet de loi qui est voté par la chambre, mais refusé par le Sénat à la suite de pétitions d'entrepreneurs de peinture. Une nouvelle délibération a lieu en 1906 qui n'aboutit pas. Enfin, la loi est votée et devient la loi du 20 juillet 1909(6). Mais elle ne doit prendre effet que 5 ans après sa promulgation, soit le 1er janvier 1915 pour permettre aux industriels d'amortir leur capital et transformer leur matériel.
*

Texte extrait avec l’autorisation de l’auteur des cahiers n° 4 de l’Institut régional du travail de l’Université d’Aix-Marseille II, Aix-en-Provence.

En deux ans, la campagne du syndicat des peintres avaitréussi à faire démarrer la machine administrative et parlementaire. Mais il faudra une dizaine d'années, par suite du rôle ralentisseur du Sénat pour arriver à interdire légalement l'usage de la céruse (7). C'est presque le seul exemple de campagne ouvrière en matière d'hygiène et sécurité. Il s'agissait d'un problème limité, ne mobilisant qu'une corporation et qui ne débouchait pas sur la naissance...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les conditions de travail des ouvriers aujourd’hui
  • La conditions de travaille des ouvriers au 19e siecle
  • Condition des ouvriers
  • Le mouvement ouvrier
  • Condition des ouvrié
  • Les conditions des ouvriers
  • Tpe la condition de travail des ouvriers durant l'entre-deux-guerre
  • Travaille ouvrier

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !