Conduites violentes

Pages: 6 (1355 mots) Publié le: 27 février 2011
Au vue des articles L.121-2 et L.221-1 du CASF, le public de la prévention spécialisée se définit comme « des jeunes et des familles en difficulté ou en rupture avec leur milieu ». Dans la mesure où son action se situe « dans les zones urbaines sensibles et dans les milieux où se manifestent des risques d'inadaptation sociale », la définition de ce public peut s'étendre à l'ensemble de lapopulation occupant ces lieux (jeunes et familles).
L'âge des jeunes pouvant être accompagnés par les équipes de prévention spécialisée ne semblent pas être définit clairement. Cependant, l'action de la prévention spécialisée appartenant à la mission de l'aide sociale à l'enfance, cet âge peut se limiter à 21 ans mais dans un souci de continuité de l'accompagnement éducatif, les équipes peuventêtre amenées à accompagner des jeunes de plus de 21 ans.

[pic]

|  |
|         LA PREVENTION SPECIALISEE |
||
| |
|L’AAVDASE  est habilitée et financée par le Conseil Général de l’Isère pour mener une mission de service public |
|visant à prévenir la marginalisation et à faciliter l’insertion ou la promotion sociale des jeunes et des familles. ||            Cette activité est assurée par le Service de Prévention Spécialisée qui compte à ce jour 10 éducateurs à |
|temps plein, 1 Chef de service, 2 personnels administratifs et un Directeur. |
|            La mission éducative du service a pris en compte l’évolution des problématiques éducatives et sociales, |
|incluant celles relatives à lasécurité publique. |
|            Dans ce nouveau contexte, les finalités et les modalités de mise en œuvre de notre mission se déclinent |
|en trois grandes orientations : |
|            1 - Auprès des jeunes en risque de marginalisation ou deségrégation sociale ou culturelle, l’objectif de|
|notre action consiste à promouvoir des démarches vers une insertion sociale et/ou professionnelle, là où les |
|conditions économiques et l’absence de perspectives d’insertion affectent les modes de socialisation de ces jeunes. |
|            2 - Auprès des jeunes en conflit avec leur environnement.|
| La démarche de prévention englobe des interventions au cœur des tensions visibles dues à des phénomènes de |
|perturbation sociale tels que rassemblement de plusieurs mineurs ou jeune majeurs, injures, menaces, propos racistes |
|ou sexistes, bruits, dégradations… |
|Elle n’est pluscentrée sur un individu mais sur un groupe dans une configuration relationnelle entre, par exemple, |
|groupes de jeunes et habitants. |
|La prévention spécialisée doit alors agir dans le cadre d’une mise en réseau avec d’autres acteurs, pour établir ou |
|rétablir du lien social dans un lieu en crise.|
|            3 -  Auprès de jeunes en danger d’isolement. |
|Les risques subis par des enfants où adolescents déjà fragilisés par certaines difficultés familiales, scolaires ou |
|autres sont multiples : errance, solitude, maltraitance, pressions du groupe....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Conduite
  • l abusement violente
  • La femme violente
  • Les hommes violents
  • Les marches non-violentes
  • Jeux dangereux et pratiques violentes
  • La télé rend-t-elle violent?
  • L'homme est de nature violente.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !