Conduites violentes

1355 mots 6 pages
Au vue des articles L.121-2 et L.221-1 du CASF, le public de la prévention spécialisée se définit comme « des jeunes et des familles en difficulté ou en rupture avec leur milieu ». Dans la mesure où son action se situe « dans les zones urbaines sensibles et dans les milieux où se manifestent des risques d'inadaptation sociale », la définition de ce public peut s'étendre à l'ensemble de la population occupant ces lieux (jeunes et familles).
L'âge des jeunes pouvant être accompagnés par les équipes de prévention spécialisée ne semblent pas être définit clairement. Cependant, l'action de la prévention spécialisée appartenant à la mission de l'aide sociale à l'enfance, cet âge peut se limiter à 21 ans mais dans un souci de continuité de l'accompagnement éducatif, les équipes peuvent être amenées à accompagner des jeunes de plus de 21 ans.

[pic]

| |
| LA PREVENTION SPECIALISEE |
| |
| |
|L’AAVDASE est habilitée et financée par le Conseil Général de l’Isère pour mener une mission de service public |
|visant à prévenir la marginalisation et à faciliter l’insertion ou la promotion sociale des jeunes et des familles. |
| Cette activité est assurée par le Service de Prévention Spécialisée qui compte à ce jour 10 éducateurs à |
|temps plein, 1 Chef de service, 2 personnels administratifs et un Directeur. |
| La mission éducative du service a pris en compte l’évolution des problématiques éducatives et sociales, |
|incluant celles relatives à la sécurité publique.

en relation

  • Fiche de lecture "l'enfant violent" ifsi
    1138 mots | 5 pages
  • SPORT ANTIDOTE FACE AU COMPORTEMENTS VIOLENTS
    897 mots | 4 pages
  • Les hommes sont-ils violents par nature ou à cause de la vie sociale ?
    7479 mots | 30 pages
  • lexique des émotions
    794 mots | 4 pages
  • L'addiction aux jeux video
    2378 mots | 10 pages
  • La violence
    280 mots | 2 pages
  • La violence dans le sport
    1914 mots | 8 pages
  • Les relations intergénérationelles
    1552 mots | 7 pages
  • L'assommoir, emile zola, commentaire
    1125 mots | 5 pages
  • Les jeux dangereux a l'école
    3693 mots | 15 pages