Confession.

Pages: 40 (9997 mots) Publié le: 10 janvier 2011
- Vous avez fais appelle à moi, monsieur?
Lentement, il tourna la tête et regarda cet homme en noir.
- Oui, mon père. C'est pour une rédemption.
- A quand date votre dernière confession?
Il ne répondit pas. Cette question l'agaçait. Il fit comme s'il n'avait pas entendu
- Je ne crois plus en Dieu, mon père. J'ai perdue ma foi.
- Pourquoi cela, mon fils?
- Pourquoi y croyez-vous?
-Pardon?
- Pourquoi croyez vous en Dieu, mon père?
- Eh bien, hésita le prêtre. Car je crois à ce qu'en dit la Bible,
Il n'entendit pas ce qu'il voulu.
- Vous êtes un idiot, mon père, malgré le respect que je vous dois.
Le prêtre étonné de cette réponse, fixa l'homme.
- Vous savez, continua t-il, Il y a un peu plus de 40 ans, on m'a poser exactement la même question.
- Et qu'avez vous répondu?- Comme vous. Enfin, j'avais une adoration complète envers le Seigneur. J'avais la totale. Garçon de coeur, chorale, visite régulière à l'église, et tout le tralalala,
- Comment vous appelez-vous ? Demanda le prêtre.
- Je m'appelle Chistopher Ride. Je suis née le 16 avril 1924 et j'ai 86 ans.

Chapter One : Souvenir

Je me rappelle de mon premier travail. C'était dans un petit poste depolice dans une région paumée. J'avais environs 24 ans, tout frais de l'école de police. J'étais jeune, beau et rêvait d'être inspecteur. J'avais du chemin à faire. Le poste était dans la ville de Fork. Une petite et triste ville. Il m'arrivait souvent de regarder par la fenêtre de mon bureau miniaturisé et d'observer cet unique paysage. Un ciel constamment gris mais jamais de pluie ou d'orage, desarbres aux feuilles marron variant à l'orange éclatant. Une forêt entourait toute la ville comme une muraille. Il n'y avais pas beaucoup de délinquants ici, mes journées étaient très tranquilles. Je me surprenais à observer ce poste vide, malgré les quelques alcooliques qu'on y croisait. Les rats, les souris et toutes sortes d'insectes avaient installé leurs nids dans les cellules. Les personneschargées de faire le ménage, venaient seulement tous les trois jours, tellement la circulation dans les couloirs était réduite. Même les alcoolos, les fous du volant ne faisait pas de saleté. Cela me désespérait. Je souhaitais juste un peu d'action. Pas spécialement de psychopathes mais un petit vol, une poursuite en voiture, un cambriolage. J'étais volontaire pour tout cela. Il n y avait pas nonplus de banque à cambrioler a Fork. Ni de petit vol d'épicerie, pas d'accident de voiture, pas de suspect en fuite, et encore moins d'enquêtes. Je n'avais absolument rien à faire sauf surveillé les tocards dans les cellules. Je m'assoupissais vite à force de les fixer. C'est après "tout ce boulot" qu'on disait que j'étais feignant. Je le devenais en tout cas. Je mettais même réduit à manger desbeignets et des donuts. Et oui, le flic américain typique. J'était aussi très très loin de ma carrière d'inspecteur rêvé. Surtout que mon patron n'arrangeait rien. Richard Harbury, véritable connard qui mangeait plus de donuts en une journée qu'un flic normal en une semaine, qui se croyait avoir un instinct développé et que bien sûr, sa femme l'avait quitté. Au début j'avais pitié pour cet hommeque la vie n'avait pas épargnée, autant physiquement que moralement. Richard avait une de ces têtes, un gros nez cassé, une bouche un peu trop épaisse pour un blanc, les cheveux qui commencent a tomber et à blanchir, mi enrobé mi obèse, la vie avait vraiment été cruelle envers lui. Sinon il était aussi méchant, raciste, bête mais au moins, son Q.I était plus élevé que celui d'un Hamster.Heureusement pour lui d'ailleurs. Chaque jour, j'attendais que ce gros bonhomme, ce sale raciste, annonçait à moi et à mes collègues qu'il prenait sa retraite. Encore une bonne dizaine d'années et c'est bon. Mais moi j'avais environ 2 ans à passé dans ce trou à rats. Et tout noter sur mon CV, mes "expériences" due à ce travail, que je pimenterais un peu beaucoup. Deux malheureuses années à patienter....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Confession
  • Les confessions
  • Confessions
  • confession
  • Confession
  • Confession
  • Les confessions
  • confession

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !