Confessions Saint Augustin

1050 mots 5 pages
Cursive : Saint-Augustin, Confessions

1. Je vins à Carthage, et de tous côtés la poêle à frire faisait du bruit autour de moi. Je n’aimais pas encore et j’aimais aimer, et par une exigence secrète je me haïssais moins indigent. Je cherchais ce que j’aimerais, aimant aimer, et je haïssais une sécurité et un chemin sans pièges, parce qu’il y avait à l’intérieur de moi une faim de nourriture plus intime, de toi-même, mon Dieu, et je n’étais pas affamé par cette faim, mais j’étais sans désir d’aliments incorruptibles, non parce que j’étais plein de ceux-ci, mais plus j’étais dépourvu, plus j’étais dégoûté. Et pour cette raison mon âme n’était pas bien forte, et ulcérée elle se projetait hors d’elle, avide d’être grattée misérablement par le contact des sensibles. Mais s’ils n’avaient pas une âme, ils ne seraient en tout cas pas aimés.
Aimer et être aimé était pour moi plus doux, si aussi je jouissais du corps des aimants. Alors je souillais la veine de l’amitié avec les ordures de la concupiscence et j’obnubilais la clarté de cette débauche à partir de l’Enfer, et cependant, hideux et repoussant je me démenais dans une abondante vanité pour être délicat et urbain. Je me ruais aussi dans l’amour, où je désirais être pris. Mon Dieu, ma miséricorde, avec combien de fiel et combien bon tu as répandu pour moi cette douceur, parce que et j’ai été aimé et j’en suis venu secrètement au lien d’avoir la possession, et heureux j’étais lié par des nœuds accablés de peine, de sorte que j’étais frappé avec des verges de fer brûlantes de jalousie et des soupçons et de craintes et de colères et de querelles.

2. Des spectacles de théâtre pleins d’images de mes misères et de mon feu avec ses brindilles me ravissaient. Qu’est-ce que l’homme veut alors déplorer lorsqu’il contemple des choses affligeantes et tragiques, qu’il ne voudrait cependant pas supporter lui-même ? Et cependant le spectateur veut supporter à partir de celles-ci la douleur et la douleur elle-même est la

en relation

  • Les confessions de saint augustin
    8188 mots | 33 pages
  • Les confessions de saint augustin
    361 mots | 2 pages
  • Confessions de saint augustin
    727 mots | 3 pages
  • Confessions de Saint Augustin
    1515 mots | 7 pages
  • Résumer "les confession" saint augustin
    1113 mots | 5 pages
  • Sujet : dans les confessions, saint augustin écrit : « le mal [...] est la perversité d'une volonté qui se détourne du bien. » votre lecture des œuvres au programme, macbeth de shakespeare, la profession de foi du
    5676 mots | 23 pages
  • les confessions de st augustin
    295 mots | 2 pages
  • Augustin
    2049 mots | 9 pages
  • Fiche auteur Augustin
    1057 mots | 5 pages
  • Compte rendu
    754 mots | 4 pages