Conséquences de la 2ème gueere mondiale

4025 mots 17 pages
I?: Les diff鲥nts cas de divorce (鴵de compar饩

A la lecture de l'article 78 du code de la famille qui a donn頵ne nouvelle d馩nition du divorce, on ne peut s'emp꣨er d'avoir l'impression du d骠 vu. Les r餡cteurs du code de la famille ont certes, adopt頵ne nouvelle approche, mais dans le fond, l'homme et la femme ne sont pas consid鲩s sur un pied d'駡lit頦ace au divorce. Pour la dissolution du mariage, la recherche de l'鱵ilibre prend le pas sur le principe de l'駡lit鮠D'o?鳩tation des r餡cteurs du code de la famille entre la p鲥nnit頤e tous les modes de dissolution du mariage, notamment, la r鰵diation pour l'homme. Pour la femme, les r餡cteurs du code de la famille ont repris, le divorce judiciaire avec ses diff鲥nts motifs, mꭥ ceux qui n'ont jamais 鴩 port鳠devant les tribunaux, comme le divorce pour abandon du lit, le khol' et le tamlik. Mais le code innove en raison de l'orientation g鮩rale de la r馯rme dont l'objectif est la lev饠des injustices ࠬ'駡rd de la femme.
Pour concilier entre p鲥nnit頥t renouveau, les r餡cteurs du code de la famille ont d?rendre tout le chapitre sur la dissolution du mariage, commen确t par la d馩nition du divorce, en passant par des restrictions du droit du mari ࠬa r鰵diation, l'assouplissement du droit de la femme au divorce, r駬ementant le khol' et le tamlik, introduisant enfin d'autres modes de dissolutions de l'union conjugale. Le tout ob驴 ࠤe nouvelles r觬es concernant notamment, la comp鴥nce du tribunal saisi, la protection des droits de la d馥nse ࠴ravers la convocation personnelle de l'鰯use, la conciliation et les d鬡is, avec, pour la premi貥 fois, une apparition du r?du minist貥 public et des sanctions p鮡les.
Il semble, qu'en mati貥 de divorce, les r餡cteurs du code de la famille ont eu beaucoup de mal ࠰r鳥rver l'esprit qui a r駮頤ans les autres parties du code. Le divorce doit, certes, s'exercer sous le contr?du juge. Mais il reste soumis ࠤes r觬es diff鲥ntes selon que le demandeur est le mari ou l'鰯use.
Cette orientation est d'embl饠annonc饠dans la nouvelle d馩nition du

en relation