Conscience/ics, temps et éxitence, état

Pages: 8 (1873 mots) Publié le: 25 mai 2013
Philosophie :

La conscience, L'inconscient

intro : l'homme dans le mesure où il est conscient, c'est a dire capable de se prendre lui meme pour objet de pensée, n'est plus simplement dans le monde comme une chose ou un simple être vivant, mais il est au contraire devant le monde : la cs, c'est la distance qui existe entre moi et moi meme et entre moi et le monde.

1) La cs que j'aid'exister peut-elle etre remise en doute ?
- certes, je peux me tromper dans la connaissance que je crois avoir de moi : celui qui croyait etre courageux peut s'avérer n'être qu'un lâche, etc, mais la pure cs d'être, elle, est nécésairement vraie.
Ainsi Descartes, au terme de la démarche du doute méthodique, découvre le caractère absolument certain de l'existence du sujet pensant : "je pense donc jesuis". Quand bien même tout ce en quoi je crois n'aurait pas plus de vérité que le contenu de mes songes, une certitude demeure, celle que j'existe, et aucun doute ne peut la remettre en cause.
-Descartes fait ainsi du phénomène de la cs de soi le fondement inébralable de la vérité, sur lequel toute connaissance doit prendre modèle pour s'édifier.

2) comment concevoir la cs ?
que je soiscertan que j'éxiste ne me dit pas encore "qui" je suis. descartes répond que je suis "une substance pensante" absolument distincte du corps. pourtant, en faisant ainsi de la cs une "chose" existant indépendamment du corps et repliée sur elle meme, descartes ne manque-t-il pas la nature meme de la cs, comme ouverture sur le monde et moi ?
C'est ce que Husserl essaie de montrer : loin d'être unechose ou une substance, la cs est un activité de projection vers les choses. elle est toujours au-delà d'elle meme, qu'elle se projette vers lemonde, ses souvenirs ou l'avenir, a chaque fois dans une relation ou visée que Husserl nomme "intentionnelle".

3) Qu'est-ce que l'intentionnalité de la cs ?
Que la cs ne soit pas une substance, mais une relation, cela signifie que c'est par l'activité de lacs que le monde m'est présent. Husserl tente tout au long de son oeuvre de dégager les structures fondamentales de cette realtion, à commencer par la perception. Il montre ainsi que celle-ci est toujours prise dans un réseau de significiations : je ne peux percevoir que ce qui pour moi a un sens.
Quand on l'a retrouvé, Victor, l'enfant sauvage qui avait grandi élevé par les loups, ne sursautaitpas lorsqu'on tirait derrière lui un coup de feu, mais se retournait lorsqu'on décortiquait des noix : le coup de feu n'était tou simplement pas perçu, parce qu'il ne signifiait rien.

4) quel rôle la cs joue-t-elle dans la perception ?
Lorsque je perçois quelque chose, je le vise en fait sous la forme d'un "comme" : je me rapporte à la cruche comme à ce qui sert à boire, etc. C'est en cesens qu'il n'y a pas de perception sans signification.
Surtout la cs constitue la perception : par ex, je ne verrais jamais d'un seul regard les six faces d'un cube. Il faut donc que ma cs fasse la synthèse des différents moments perceptifs pour construire ma représentation du cube. Toute perception est une construction qui suppose une activité de la cs : c'est ce que Husserl nomme la synthèsetemporelle passive - passive, parce que ma cs opère cette synthyèse sans que je m'en rende compte, et temporelle parce qu'elle synhtétise différents moment perceptifs qui se succèdent.

5) suis-je totalement transparent à moi-même ?
La cs n'est pas pure transparence à soi : le sens véritable des motifs qui me poussent à agir m'échappe souvent. C'est ce dont Freud rend raison en posant l'existanced'un inconscient qui me détermine à mon insu. Le sujet cs se trouve ainsi dépossédé de sa souveraineté et la cs de soi ne peut plus être prise comme le modèle de toute vérité.
L'inconscient n'est pas le non conscient : mes souvenirs ne sont pas tous actuellement présents à ma cs, mais ils sont disponibles (c'est le préconscient). L'inconscient forme un système indépendant qui ne peut pas devenir...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La conscience et le temps
  • La conscience et le temps
  • Alain , la conscience et le temps
  • Pascal, pensées, fragment 172, la conscience et le temps.
  • Essai sur les données immédiates de la consciences. Bergson: la conception ordinaire du temps/la durée vraie
  • Cs et ics
  • Rapport de stage ics
  • Etat

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !