Conte philosophique

1755 mots 8 pages
Le conte philosophique est un genre littéraire narratif apparu au 18e siècle, initié par Voltaire qui, tout en racontant une histoire plaisante, a pour fonction de délivrer un message ou une leçon, ou plus largement de susciter la réflexion du lecteur. Sa visée est donc à la fois didactique et argumentative, mais il emprunte, pour convaincre, les ressorts de la fiction, et relève de ce que l'on appelle l'argumentation indirecte. Nous pourrons donc nous demander de quelle façon le genre de l'argumentation indirect empruntant les ressorts d'un récit imaginaire, suscite-t-il la réflexion du lecteur, dans un conte philosophique ? Afin de répondre à cette problématique, nous étudierons la méthode dont les auteurs se servent afin de confronter le lecteur aux idées et principes généraux avec un récit imaginaire, qui, délivre un enseignement implicite sollicitant la réflexion du lecteur.

Candide, en effet, se présente d'abord comme un récit de voyage sur le mode du périple, en grande partie maritime. Le voyage permet ainsi de découvrir le vaste monde et d'amener une réflexion sur les références culturelles en se décentrant de l'Europe. Le conte présente ensuite des aspects marqués d'exotisme, voire de récit d'aventures romancé, avec des faits culturels pittoresques ou décalés : Il s'agit par là de divertir, de plaire ou de captiver l'attention du lecteur parfois de façon un peu osée, comme le manifestent par exemple l'épisode des oreillons ou les récits des malheurs de la vieille. De plus, le recours à un récit imaginaire permet de varier les types de personnages : L'auteur peut composer son histoire et ses personnages selon ses visées pour mieux diriger la réflexion du lecteur. Ainsi, Le lecteur s'intéresse aux personnages, aux rebondissements de l'action, il se laisse prendre par le plaisir du « divertissement » de la lecture ou du spectacle : Candide sillonne le monde et le lecteur se demande comment vont se terminer ses pérégrinations. La fiction permet

en relation

  • Le conte philosophique
    996 mots | 4 pages
  • Le conte philosophique
    550 mots | 3 pages
  • Le conte philosophique
    1254 mots | 6 pages
  • Le conte philosophique
    355 mots | 2 pages
  • Le conte philosophique
    1671 mots | 7 pages
  • Le conte philosophique
    2408 mots | 10 pages
  • Conte philosophique
    702 mots | 3 pages
  • Conte philosophique
    529 mots | 3 pages
  • Le conte philosophique
    497 mots | 2 pages
  • Conte philosophique
    292 mots | 2 pages