Contre la prostitution

1565 mots 7 pages
QUÉBEC, le 31 mai 2012 /CNW Telbec/ - Le Conseil du statut de la femme croit qu'il est urgent d'agir pour contrer la prostitution, une forme d'exploitation sexuelle inacceptable dans une société comme le Québec qui a fait de l'égalité entre les sexes une valeur fondamentale. Dans un avis fouillé paru aujourd'hui, le Conseil recommande au gouvernement du Québec de freiner la demande pour des services sexuels en organisant une vaste campagne de sensibilisation auprès des clients, afin que le recours aux personnes prostituées ne soit plus considéré comme un acte banal et sans conséquence.

Selon la présidente du Conseil, Julie Miville-Dechêne, « il est temps d'arrêter de criminaliser les personnes prostituées, et de mettre en lumière le fait que les clients et les proxénètes sont ceux qui profitent de cette exploitation sexuelle, souvent en toute impunité. » Le Conseil recommande que le Québec suive l'exemple de la Suède, de la Norvège et de l'Islande, où la criminalisation de l'achat de services sexuels, combinée à des campagnes pour changer les mentalités et à des services spécialisés pour aider les femmes à quitter le milieu de la prostitution, ont porté fruit. En Suède notamment, la prostitution de rue a diminué de moitié. Inversement, dans tous les pays où la prostitution a été légalisée, que ce soit l'Australie, les Pays-Bas, ou l'Allemagne, la traite humaine et le nombre de prostituées ont augmenté. Un marché clandestin s'est développé dans ces pays, car les éléments criminels qui contrôlent le commerce de la prostitution ne veulent pas payer d'impôts et faire face à des contrôles sanitaires.

« La prostitution est un enjeu complexe et difficile. Nous reconnaissons d'emblée que certaines femmes peuvent tirer profit de ce commerce lucratif », explique Julie Miville-Dechêne. Néanmoins, tous les faits démontrent qu'une grande majorité des femmes se retrouvent dans des situations de violence qu'elles n'ont pas choisies, et dont elles peuvent difficilement se

en relation

  • Arguments contre la légalisation de la prostitution
    870 mots | 4 pages
  • Pars vite
    3073 mots | 13 pages
  • les client et les prostitués
    1362 mots | 6 pages
  • Luttes contre l'exploitation sexuelle
    11077 mots | 45 pages
  • La légalisation de la prostitution
    2241 mots | 9 pages
  • Prostitution en belgique
    8715 mots | 35 pages
  • Marketing stratégique
    5119 mots | 21 pages
  • Liberté de prostitution en suisse
    10900 mots | 44 pages
  • Prostitution au quebec
    1555 mots | 7 pages
  • Bibliographie
    3974 mots | 16 pages