Corpus de texte la rêverie

1045 mots 5 pages
1°) Synthèse.
Introduction :
Ce corpus de texte nous présente quatre documents. Le premier, un article de Jean Etienne intitulé « Quand le cerveau rêvasse » tiré de la revue FUTURA SCIENCE. Le second, un article de Jean-Philippe Touzeau intitulé « L’art de la rêverie ». Suit ensuite un texte de Caroline Muller « Rêve autorisé » et enfin pour finir un poème de Charles Baudelaire tiré de son œuvre « Le spleen de Paris ». C’est quatre documents traite tous du même sujet qui est ici la rêverie.
La rêverie est expliquée comme le fait de laisser son esprit voguer dans l'imagination. Elle se compare à un état de conscience passif agréable dans lequel l'esprit se laisse captiver par une impression, un souvenir, un sentiment, une pensée et laisse aller son imagination. L’esprit se détache alors de la réalité pour rejoindre un idéal, et fais alors de l’homme un penseur. Ce qui différencie le rêve de la rêverie, c’est le fait que celle-ci est due à une distraction donc un temps de repos éveillé. Le rêve lui se manifeste grâce à l’inconscient durant le sommeil si l’on parle de rêve du sommeil, ou alors le rêve peu aussi représenté une chose très chère qui semble inaccessible mais que l'on désire et qui est nourri par l'espoir.
Chacun est libre de rêver et de rêvasser. Cette action qui stimule alors le mental du penseur, et peut donner lieu ainsi à la création peut être mal perçu dans la société.
Ainsi la question que l’on est amené avec ce corpus de texte est : Quelle place occupe la rêverie chez l’homme et dans la société ?
Dans une première partie nous expliquerons en quoi la rêverie a des vertus sur l’homme et enfin dans une deuxième partie nous mettrons en avant les reproches faits à celle-ci dans ces différents documents.
I°) Les vertus de la rêverie sur l’homme
Tous les hommes laisse leur esprit s’évader et rêvasse. Certain voie la rêverie comme un stimulateur chez l’homme car celle-ci développe la créativité de l’individu devient de plus en plus

en relation

  • C'es pas moi
    659 mots | 3 pages
  • Sujet Prague
    2569 mots | 11 pages
  • Question de corpus
    1386 mots | 6 pages
  • le reve synthese et ecriture perso
    1152 mots | 5 pages
  • Cinna
    5305 mots | 22 pages
  • Quelle image de la ville se dégage des textes du corpus
    543 mots | 3 pages
  • Corpus de texte convaincre persuader
    689 mots | 3 pages
  • oummayma
    4985 mots | 20 pages
  • La réecriture permet-elle l'innovation
    4038 mots | 17 pages
  • L ennuie au féminin
    686 mots | 3 pages