Corpus Et Th Atre Corrig S Premi Re Fran Ais

6935 mots 28 pages
18/4/2015
Le Monde

Corpus : Molière, Beaumarchais, Musset, Tardieu ­ Première Français
Télérama

Le Monde diplomatique



ÉDITION GLOBALE

Le Huffington Post

Courrier international

La Vie

au Jardin

Services Le Monde ▾

Rechercher

Emploi

S'abonner au Monde à partir de 1 €

Newsletters +

INTERNATIONAL POLITIQUE SOCIÉTÉ ÉCO CULTURE IDÉES PLANÈTE SPORT SCIENCES TECHNO CAMPUS

LE MAG

S'inscrire

Connexion

ÉDITION ABONNÉS

Révision du bac
SOCIÉTÉ

ÉDUCATION

RÉVISION DU BAC

‹‹ retour
Partagez cette page

Recommander

Partager 36 personnes recommandent ça. Soyez le premier parmi vos amis.

Corpus : Molière, Beaumarchais, Musset,
Tardieu
ÉNONCÉ
Texte 1
George Dandin, riche paysan qui a épousé la noble Angélique, paraît seul sur scène.
George Dandin
Ah ! qu'une femme demoiselle(1) est une étrange affaire ! et que mon mariage est une leçon bien parlante à tous les paysans qui veulent s'élever au­dessus de leur condition, et s'allier, comme j'ai fait, à la maison d'un gentilhomme ! La noblesse, de soi,(2) est bonne ; c'est une chose considérable, assurément : mais elle est accompagnée de tant de mauvaises circonstances, qu'il est très bon de ne s'y point frotter. Je suis devenu là­dessus savant à mes dépens, et connais le style des nobles, lorsqu'ils nous font, nous autres, entrer dans leur famille. L'alliance qu'ils font est petite avec nos personnes : c'est notre bien seul qu'ils épousent ; et j'aurais bien mieux fait, tout riche que je suis, de m'allier en bonne et franche paysannerie, que de prendre une femme qui se tient au­dessus de moi, s'offense de porter mon nom, et pense qu'avec tout mon bien je n'ai pas assez acheté la qualité de son mari. George Dandin ! George Dandin ! vous avez fait une sottise, la plus grande du monde. Ma maison m'est effroyable maintenant, et je n'y rentre point sans y trouver quelque chagrin.
MOLIÈRE, George Dandin ou Le Mari

en relation