Corpus

526 mots 3 pages
Ce corpus est constitué de trois textes d'auteurs et d'époques différents. Le premier est tiré du livre Les caractères de Jean de La Bruyère, auteur célèbre du XVIIème siècle. Il écrivit ce roman en 1688. La thèse commune de ces trois textes est donc la dénonciation de la guerre où chaque texte emploie des registres et procédés différents pour parvenir au même but.

Chez la Bruyère on constate l’utilisation de métaphores, plus précisément de la métaphore filée de l’animal à cause des conditions invivables qui rapproche l’homme aux bêtes. L’assimilation des êtres humains à des animaux ménage un effet de surprise produit sur le lecteur c’est à la moitié du texte que l’on découvre que La Bruyère décrit les humains.

On comprend que Voltaire s'adresse en réalité aux hommes, dès la ligne 1 « ce n'est donc plus aux hommes que je m'adresse, c'est à toi » => c'est implicite, sous-entendu qu'il s'est déjà adressé aux hommes, mais le message n'est pas passé, c'est en réalité une façon détournée de faire appel aux hommes. Il y a également à la ligne 28 « puissent tous les hommes se souvenir... » et ligne 31, « ne nous haïssons pas, ne nous déchirons pas ». On retrouve ici le rôle du philosophe, il s'adresse aux hommes pour qu'ils comprennent des choses ».

Voltaire va critiquer la faiblesse des hommes entre eux. .La faiblesse majeure c'est la violence entre eux. Il y a un fort réseau lexical de la violence « haïr » ligne8, « égorger » ligne 8, « haine », « persécution » ligne 15, « détestent » ligne 19, « tyrannie » ligne 28.

Il profite de ce texte pour faire une satire de la guerre. A la ligne 30, on trouve « si les guerres sont inévitables » => Voltaire commence par une concession, mais ce qu'il refuse c'est la guerre interne en ce temps de paix « ne nous déchirons pas dans le sein de la paix » => il ne veut pas de guerre civile,

L'article de l'Encyclopédie se fonde sur une double équivalence et se construit sur une double image : la guerre est une

en relation

  • Corpus
    872 mots | 4 pages
  • le corpus
    2750 mots | 11 pages
  • Corpus
    1531 mots | 7 pages
  • corpus
    1926 mots | 8 pages
  • Corpus
    1281 mots | 6 pages
  • Corpus
    4641 mots | 19 pages
  • corpus
    348 mots | 2 pages
  • CORPUS
    391 mots | 2 pages
  • Le Corpus
    438 mots | 2 pages
  • Corpus
    465 mots | 2 pages