Correction de la question de synthèse sur l’investissement

Pages: 6 (1405 mots) Publié le: 9 mai 2011
Correction de la question de synthèse sur l’investissement
20 octobre 2005
Retrouvez le rapport du Sénat et surtout les pages 32 à 43 qui parlent des déterminants de l’investissement sur le site du lycée
http://lyc-jacques-decour.scola.ac-paris.fr/SES./sesentree.htm

Question 1
L’investissement ne se limite pas au seul investissement productif des entreprises industrielles. c’est-à-direaux investissements réalisés par les entreprises privées et publiques du secteur secondaire
D’une part, ce secteur ne réalise plus que 30% de l’ensemble des investissements des entreprises soit à peine 16,5% de l’investissement total (0,30X0,55). Le secteur tertiaire est aujourd’hui le lieu privilégié de l’investissement (plus de la moitié)
D’autre part, l’Etat et les collectivités locales(région, département, commune) réalisent une part importante des dépenses d’investissement non productifs, non marchandes liées aux administrations.
Enfin, les ménages par le biais des dépenses de construction de logement, sont aussi une source d’investissement.

Question 2

La tendance (le trend) sur la période longue durée fait apparaître un rythme de croissance annuel moyen de 2,6 % en volume,c’est-à-dire qu’une fois retirées les fausses appréciations liées à l’inflation (en valeur), l’investissement à plus que doublé en trente ans (1,026)^30=2,16 fois. C’est donc un taux de croissance annuel moyen déflaté. D’autre part, il s’agit de l’investissement brut, c’est-à-dire de l’ensemble des investissements nets et des amortissements.

Question 3
Si l’on compare le taux de croissanceannuel moyen de 2,6 % et la courbe (noire) de l’évolution due l’investissement, on constate que loin d’être situé sur une droite horizontale autour de 2,6 %, le taux de croissance fluctue énormément. Certaines années, il enregistre une croissance annuelle de 13% (période 87-89 et 97-200) alors qu’à d’autres, il enregistre un taux négatif, c’est-à-dire une recul de l’effort d’investissement parrapport à l’année précédente. L’investissement se caractérise donc par ses grandes amplitudes de variation.

Question 4
Le taux de profit mesure la rentabilité économique de l’entreprise. Logiquement, il permet de dégager des capitaux susceptibles d’être investis (autofinancement). Réciproquement un effort d’investissement permettra de moderniser et d’agrandir l’entreprise donc d’accroître sesprofits futurs. Enfin, en affirmant que les profits d’aujourd’hui sont les investissements de demain, certains construisent une véritable loi économique autour de cette relation. Vision libérale. Au regard des deux courbes, il semble que la corrélation fonctionne assez bien dans les années quatre vingt, moins bien dans les années quatre vingt dix, puis de façon plus cohérente à partir de 1997.Question 5
La période 92-94 montre un taux de profit relativement stable (environ 13%) qui aurait dû conforter les entreprises dans leur décision d’investir. Or le taux d’investissement des SNF est dépressif c’est à dire que les entreprises investissent moins d’une année sur l‘autre. Cette situation n’est pas conforme à la loi précédemment citée (théorème d’Helmut Schmidt). C’est bien la preuve que leprofit n’est pas le seul déterminant de l’investissement.

Question 6
En France, pour l’année 1998, les dépenses de recherche et développement, c’est-à-dire celles qui représentent des services liés à la recherche appliquée et qui ne donnent pas droit à un amortissement, représentaient 13,6 % de l’agrégat mesurant officiellement les investissements (matériels) : la Formation Brute de CapitalFixe. Ce chiffre est le résultat du rapport entre les 17,7 milliards consacrés à la recherche (investissement immatériel) et les 130,1 consacrés principalement à l’investissement matériel.

Question 7
Si l’on additionne l’ensemble des dépenses d’investissement immatériels pour l’année 1998, on doit faire le calcul suivant total de investissements immatériels = Formation d’investissement...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Eléments de correction de la question de synthèse
  • Correction question de synthèse tayloro-fordisme
  • Correction au question
  • Correction ds sur l'investissement
  • Correction synthèse
  • Correction de synthèse
  • Correction de synthèse
  • 101 Questions sur l'investissement au maroc

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !