correspondent banking

743 mots 3 pages
Contexte/problématique

INTRO
Une devise ne sort jamais de son pays d’origine, telle est la règle.
Avant l’émergence des systèmes de règlement et le passage à la monnaie unique ; les banques faisaient appel au Correspondent Banking afin de permettre l’échange des paiements entres elles.
Le Correspondent Banking (CBK): activité qui consiste pour une banque à offrir à une autre banque des services (de paiements ou autres) transfrontaliers.
Le CBK s’effectue lorsque les banques utilisent un système de règlement différent. Pour cela les banques devaient posséder un nombre important de comptes dans les devises utilisées.
Les dits comptes sont des comptes Nostro (nos avoirs, nos comptes dans leurs livres) ou Loro (leurs avoirs, leurs comptes sur nos livres).
De ce fait les relations interbancaires internationales s’étaient développées.
Les services de Correspondent Banking n’étaient pas facturés entre les banques, compte tenu de la réciprocité du système.

Schéma fonctionnement CBK

Ce n’est qu’à partir des années 1980 que les banques ont remis en cause cette gratuité de service, dû à un déséquilibre entre les volumes de flux échangés et donc entre les coûts des services accomplis.
C’est alors que les services du Correspondent Banking sont devenus payant et que cette activité est devenue un véritable métier.
Les services proposés peuvent être divers : tenu de compte, utilisation de systèmes de règlements, réparation manuelle ou automatique d’un paiement, Customer Service (investigations, demandes de sort….) ou autre.

A partir de 1999 : arrivée de l’Euro sur le marché, un mouvement de rationalisation des comptes Nostro est observé.
Les banques ont dû s’adapter à cette évolution légèrement compromettante pour le CBK car de nombreuses relations interbancaires ont cessé. En effet, ayant une monnaie commune avec de nombreux pays européens, il n’est plus nécessaire d’avoir un correspondant bancaire par pays de cette zone €.
Au vue de cette baisse d’activité et afin de

en relation

  • Processus d'octroi du prêt personnel ordinaire a la Ba,que de l'Habitat de Côte d'Ivoire
    1163 mots | 5 pages
  • Mobile banking
    1585 mots | 7 pages
  • Lvmh, organisation
    2303 mots | 10 pages
  • Banques commerciales et d'affaires
    385 mots | 2 pages
  • Force; faiblesse; opportunité; menace de la bmce
    1120 mots | 5 pages
  • R Le Et Place Du Shadow Banking Dans Le Financement De L Conomie
    5806 mots | 24 pages
  • Le e-banking
    6617 mots | 27 pages
  • Money-laudering
    2942 mots | 12 pages
  • Presentation plan strategique 2014 hsbc
    3944 mots | 16 pages
  • Excès de r isque
    11183 mots | 45 pages