cosumar

397 mots 2 pages
En février 2012, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (ci-après appelé « CRTC » ou « Conseil ») a commandé un examen des paramètres associés notamment aux finances, à la réglementation, à la technologie et à la part de marché relativement à l'équilibre concurrentiel entre les fournisseurs de services de télévision par contournement et les fournisseurs canadiens de services de télévision réglementés.
Le présent rapport, qui découle de cet examen, expose les recherches et les opinions des auteurs. Il ne doit en aucun cas être interprété comme représentant l'opinion du Conseil.
Il ne s'écoule pas un jour – encore moins une semaine – sans une annonce ou une prise de position sur un sujet lié à la télévision en ligne ou à la télévision « par contournement » : la croissance ou la déconfiture de Netflix, ou sa nouvelle stratégie; Google, Apple, Intel; ce que font les consommateurs avec la télévision par contournement ou la télévision réglementée. Citons, par exemple, un article intitulé « Americans Now Watch More Online Movies Than DVDs »1. Si les articles de ce genre présentent des bribes d'information ou des hypothèses intéressantes, ils n'approfondissent pas véritablement le sujet.
Certes, cette situation n'étonne pas. La télévision par contournement (TPC) est un tout nouveau phénomène. Au Canada, elle a vu le jour lors du lancement de Netflix, en septembre 2010 (il y a à peine 18 mois au moment d'écrire ces lignes). Il s'agit d'un service de télévision sans infrastructure canadienne, qui n'est pas régi par les lois canadiennes et qui compte à présent 10 p. 100 d'abonnés canadiens.
Ces progrès fulgurants observés dans le Web nous sont devenus familiers : 8 ans après son lancement, Facebook compte près de 1 milliard d'utilisateurs dans le monde; 800 millions d'utilisateurs uniques par mois consultent YouTube, lancé en 2005, et plus de 4 milliards de vidéos sont visionnées chaque jour.
Ce qui est moins facile, c'est de déterminer

en relation

  • Cosumar
    15655 mots | 63 pages
  • Cosumar
    4613 mots | 19 pages
  • Cosumar
    6875 mots | 28 pages
  • Cosumar
    7640 mots | 31 pages
  • cosumar
    874 mots | 4 pages
  • Cosumar
    629 mots | 3 pages
  • Cosumar
    14168 mots | 57 pages
  • cosumar
    5811 mots | 24 pages
  • COSUMAR
    3880 mots | 16 pages
  • Cosumar
    1338 mots | 6 pages