Cour controle de gestion

1801 mots 8 pages
CONTROLE DE GESTION

21 janvier 2009

Contrôle de gestion

C’est un ensemble d’outils qui vont mettre en place des décideurs et un système de gestion (système d’information existant dans l’entreprise). (cf. Henry BOUQUIN et Philippe LORINO). Pour PL, le contrôle de gestion permet de gérer les coûts mais aussi la valeur, c’est un outil et un moyen de pilotage de l’entreprise.

A la base, le contrôle de gestion était principalement un contrôle de vérification. Son objectif : déterminer les coûts « passés » de l’entreprise et vérifier leur évolution en calculant les écarts. Cela englobe la comptabilité analytique. Il a été mis en œuvre à travers toutes les techniques de calcul (direct costing). Peu à peu, on est passés à un contrôle prospectif qui suit et anticipe l’évolution des coûts futurs (cf. coûts cibles).

PREMIERE PARTIE : LA GESTION BUDGETAIRE.

C’est un mode de gestion consistant à traduire un programme d’actions chiffrées : le budget. Ce sont des décisions prises par la direction avec la participation des responsables (cf. PCG de 1982). Cette gestion du budget va nécessairement se traduire par la définition d’objectifs, une organisation de la prévision. Cela traduit ce que les décideurs veulent pour l’entreprise.

Elle nécessite la participation et l’engagement des responsables notamment si on se situe dans le cadre d’une action décentralisée. Elle va consister en l’établissement périodique des prévisions qui doit être contrôlé dans le temps.

La méthode consiste en l’établissement des prévisions précédant la réalisation qui passera par un contrôle.

PREVISIONS

CONCERTATION MISE EN ŒUVRE EXPLICATIONS + AJUSTEMENTS

BUDGETS COUTS REELS ECARTS

En long terme, on a la PLANNIFICATION STRATEGIQUE.

En moyen terme, la PLANNIFICATION OPERATIONNELLE.

En court terme, la GESTION BUDGETAIRE (c’est l’étude qui nous

en relation

  • Finances publiques
    7476 mots | 30 pages
  • Systeme de controle
    5272 mots | 22 pages
  • Loi de finance 2013 au maroc
    3243 mots | 13 pages
  • Cour des comptes
    14199 mots | 57 pages
  • Juridictions financières
    28486 mots | 114 pages
  • Audit dans le secteur publique
    16034 mots | 65 pages
  • La cour des comptes et les autres corps de contrôle
    17172 mots | 69 pages
  • Audit secteur public
    4003 mots | 17 pages
  • Resume Fondafip
    3351 mots | 14 pages
  • Audit dans le secteur public au Maroc
    15992 mots | 64 pages