Cour droit civil

2561 mots 11 pages
TD Droit des Obligations Séance 2 Cas pratique: Les loteries publicitaires

Correction : Comme le dit si bien le dicton, chose promise, chose due !!! Suite à l’organisation d’une loterie publicitaire annonçant le gain d’une somme d’argent à plusieurs particuliers, une société de vente par correspondance reçoit une dizaine de lettres recommandées de personnes réclamant le paiement du lot qu’elles estiment avoir gagné. Problème de droit : le bénéficiaire d’une loterie publicitaire peut-il contraindre la société organisatrice à lui délivrer le gain annoncé ? La société organisatrice est-elle débitrice d’une obligation vis-à-vis de ce dernier ? Quelle en est la source ? Déf : l’obligation est un lien de droit entre deux personnes en vertu duquel l’une peut exiger l’exécution d’une prestation de l’autre. Le C. civ identifie 2 sources d’obligations : la première, conventionnelle, est le contrat (art. 1101 C. civil), les autres, non conventionnelles, consistent en la loi, le délit, le quasi- délit et le quasi contrat (art. 1370 C. civil.). Ainsi, l’annonce de gain est-elle constitutive d’un contrat ? I - Le contrat Selon l’article 1101 du Code civil, « le contrat est une convention par laquelle une ou plusieurs personnes s’obligent envers une ou plusieurs autres, à donner, à faire ou à ne pas faire quelque chose ». Pour qu’un contrat se forme, il faut une rencontre des volontés. Cette rencontre se décompose en plusieurs éléments : 1) l’existence d’une offre de contracter. L’offre ou pollicitation est la proposition ferme de conclure un contrat à des conditions suffisamment déterminées pour que l’acceptation qui lui corresponde suffise à conclure le contrat. L’offre est une proposition ferme et précise de la conclusion d’un contrat (dénuée de toute équivoque) : aucune réserve ne peut être émise et les éléments essentiels du contrat doivent apparaître. Si ces éléments constitutifs ne sont pas remplis, il s’agit d’un engagement, d’une invitation à entrer en pourparlers et

en relation

  • Cour droit civil
    7527 mots | 31 pages
  • COUR DE DROIT CIVIL
    54317 mots | 218 pages
  • cour de droit civil
    21437 mots | 86 pages
  • Cour de droit civil
    6788 mots | 28 pages
  • Cour droit civil
    30764 mots | 124 pages
  • Cour droit civil
    16391 mots | 66 pages
  • Cour droit civil
    29085 mots | 117 pages
  • Cour droit civil
    22614 mots | 91 pages
  • Cour de droit civil
    30810 mots | 124 pages
  • Cour de droit civil
    1851 mots | 8 pages