Cour

Pages: 17 (4009 mots) Publié le: 23 mai 2013
° / UNE SEULE PLANETE / °
SEPTEMBRE 2009

Des ressources naturelles pour quel(s) développement(s) ?

I. ETAT DES LIEUX : SURCONSOMMATION DES RESSOURCES NATURELLES ET ACCROISSEMENT DES INEGALITES
1. Un modèle économique et financier dominant Hérité de la Révolution industrielle, le modèle de développement actuel est essentiellement économique : son but premier est la réalisation de profits –principalement à court terme. Il met au second plan les aspects sociaux, environnementaux et culturels, en particulier le respect des droits humains et la gestion soutenable des écosystèmes. Qu’elles servent de matières premières pour les produits, de moyen de production ou de source d’énergie, les ressources naturelles sont au cœur de ce système. Malgré la prise de conscience, depuis les années 70,des limites physiques des ressources, la recherche de la croissance économique et des profits reste la priorité. Ce modèle, basé sur une conception illimitée des ressources, a pour principaux travers : la surexploitation, voire la destruction – parfois irréversible – du capital écologique (qui est comptabilisée positivement, puisqu’elle permet une hausse du PIB 1) ; la spécialisation internationalede nombreux Etats, notamment du Sud, qui deviennent extrêmement dépendants de quelques productions d'exportation (produits agricoles, coton, pétrole, gaz, bois, diamants, etc.) au détriment de la diversification de leur économie et des tissus économiques locaux ; la fixation inéquitable des prix des ressources naturelles, décidée par un rapport de force rarement équilibré (notamment entre petitsproducteurs agricoles et multinationales dominant les marchés mondiaux) ; la financiarisation croissante de l'économie, de plus en plus déconnectée de l'économie réelle ancrée dans des territoires, et aggravant de manière exponentielle les risques de volatilité des prix et de spéculation. Par exemple, le baril de pétrole est aujourd'hui échangé et vendu 80 fois avant même d'avoir été produit ; lamarchandisation de toutes les sphères des activités humaines et de toutes les ressources naturelles, qui permet d'accroître le PIB : privatisation de l'eau, de l'énergie, des terres, des ressources naturelles, des services publics (santé, éducation, sécurité, etc.), marchandisation des relations sociales et même des corps humains. Et plus récemment, avec la lutte contre les changements climatiques,une marchandisation de l’atmosphère ; Cette marchandisation a pour corollaire une gestion à l’échelle mondiale des flux migratoires au profit des besoins des multinationales, au détriment des choix individuels de chacun, engendrant la mise en place de programmes de travail temporaires et par là même la précarisation et l’instrumentalisation des personnes ; la faible intégration dans ce modèleéconomique des impératifs d'égalité sociale, de lutte contre la misère, de respect des droits humains. Les innombrables déclarations et engagements généreux en la matière sont largement non contraignants, et rarement respectés.
Exploiter une ressource permet de la vendre, générant un chiffre d'affaires qui est comptabilisé dans le PIB, et est donc présenté de manière positive. Si cette exploitationdégrade la santé des travailleurs, cela génère des dépenses de santé, donc un chiffre d'affaire du secteur médical, lui aussi comptabilisé positivement dans le PIB.
1

Dans cette logique économique et financière, le pouvoir est principalement lié à la possession des capitaux. La maîtrise des ressources qui alimentent ce modèle de développement, est un enjeu d’autant plus crucial qu’elles sont rareset donc prisées par le marché. La responsabilité des acteurs économiques (personnes physiques et morales) et des décideurs politiques dans la gestion des ressources naturelles est donc clairement identifiée. Cette responsabilité, au-delà d’être économique, doit être sociale et environnementale, impliquant la nécessité de rendre des comptes sur les impacts sociaux et environnementaux de leurs...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • cour
  • Cour ses
  • Cour
  • Cour
  • Cour
  • Cour ses
  • cour C
  • Cour

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !