Cours économie

Pages: 10 (2494 mots) Publié le: 16 octobre 2013
Chapitre 6 : La politique budgétaire.

Section 1 : Les objectifs généraux de la politique budgétaire.

La politique budgétaire est le moyen d’intervention privilégié de l’Etat par le jeu de la fiscalité et des dépenses publiques.
La politique budgétaire doit permettre une régulation conjoncturelle de l’économie, en complément d’autres politiques, comme la politique monétaire. Et on parlealors de Policy-mix pour l’action simultanée de la politique monétaire et de la politique budgétaire.

Le fondement théorique de la politique budgétaire, c’est la théorie keynésienne, puisque c’est Keynes qui a mis en évidence le rôle de stabilisateur du budget dans l’équilibre global de l’économie à travers les principes keynésiens du multiplicateur et de l’accélérateur.
Dans la politiquebudgétaire, on peut mettre en évidence 2 objectifs majeurs qui sont : soit la relance de l’économie, soit le retour aux grands équilibres.

I. La politique budgétaire et la relance de l’économie.

Les politiques d’inspiration keynésiennes ont pour objectif de relancer l’économie par le jeu combiné du multiplicateur et de l’accélérateur.
La formule du multiplicateur étant :

ΔR = K(ΔI)Où R représente le revenu, I l’investissement autonome et K le multiplicateur.
Et la formule de l’accélérateur étant :

ΔI = ß(ΔD)

Où I représente l’investissement induit, D la demande globale, et ß représente l'accélérateur.
Avec :

K = 1
e

Et

ß = ΔI
ΔP

L’Etat va amorcer la reprise, en injectant des revenus dans l’économie à travers des politiquesde grands travaux et cela devrait permettre d’augmenter la demande effective sur le marché et donc d’encourager les entreprises à investir ce qui crée un nouvel effet multiplicateur.

L’Etat a lancé un plan de relance en 2009, avec un déficit budgétaire très important pour lutter contre la récession économique, on parle d’ailleurs de politique contra-cyclique, c'est-à-dire pour lutter contre lecycle de conjoncture et éviter une plus forte récession économique.

En 2009, les déficits publics ont dépassé les normes européennes (en France, le déficit était de 8% du produit intérieur brut. Mais pour d’autres pays européens, il a atteint jusqu’à 12% en Angleterre notamment, ou 13% du produit intérieur brut en Grèce. Et aux Etats-Unis, il a atteint près de 12% du produit intérieur brut).Malgré, l’importance de ces déficits, l’effet de relance a été limité : en France, on a gagné 0,5 point de croissance.

Cependant, il n’y a pas eu en 2010 une relance véritable de l’économie, mais il y a eu une reprise très modérée entre 1,5% et 2% de croissance. Et on peut craindre un scénario de reprise en W, une forte récession, puis une reprise de l’économie, et une éventuellerécession.
La reprise n’a pas eu lieu complétement car l’effet multiplicateur a été restreint par l’augmentation du taux d’épargne des ménages (puisqu’avec la crise, les ménages ont d’abord voulu se désendetter, et ensuite reconstituer une épargne de précaution devant l’insécurité de l’emploi, c'est-à-dire la persistance d’un taux de chômage élevé autour de 10%.
L’accélérateur a également peu joué,la demande est trop insuffisante pour que les entreprises investissent, donc on va d’abord jouer sur les stocks (en effet, il y a un important déstockage en 2009), sur la durée du travail normal (c'est-à-dire que les entreprises vont chercher à avoir une durée du travail normal) avant d’investir.

Et finalement, le 1er signe de reprise a été le retour à l’intérim et des créations d’emploi, maiscelle-ci reste insuffisante : en France, elle serait de 60 000 créations d’emploi en 2010. Mais l’économie américaine connait toujours des destructions d’emplois avec en moyenne 100 000 destructions d’emploi par mois.

II. La politique budgétaire et le retour aux grands équilibres.

L’accumulation des déficits publics a conduit à une explosion de la dette publique aux...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Cours économie
  • Cours économie
  • Cours économie
  • Cours economie
  • Cours Economie
  • Cours d 'économie
  • Cours économie
  • Cours economie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !