Cours de contrats spéciaux l2

20838 mots 84 pages
Introduction

Ce cours s’oppose au droit général des obligations. Les contrats ne sont pas spéciaux mais c’est l’application du droit général des obligations, c’est pour cela qu’on les désigne sous le terme de contrats spéciaux. Tous les contrats ne sont pas étudiés (contrats commerciaux, contrats relatifs aux sûretés, contrats relatifs à la famille etc.) car le sont dans les matières qui leur sont spécifiques. On y trouve traditionnellement les contrats règlementés dans le code civil. On y trouve une partie sur les contrats et une liste avec le prêt, le dépôt, le contrat de séquestre, le contrat de transactions, la vente, le mandat ou le bail. Les deux plus gros contrats spéciaux sont le bail et la vente.

Dans ces contrats règlementés dans le code civil, on parle de contrats nommés, qui ont un nom qui fait l’objet d’une règlementation au sein du code civil. On étudiera ici le bail (c’est un des contrats qui a permis la généralisation d’obligations à d’autres contrats : la jurisprudence a étendu des dispositions du contrat de bail à d’autres qui ne sont pas règlementés par le code civil, les contrats innommés ou sui generis). Le droit de bail a servi de nomenclature à tous les contrats. Il a une vocation assez générale intéressante à étudier.

On étudiera le mandat (où on trouve le mandant, mandataire et tiers contractant). C’est un des contrats très intéressants à étudier car il permet d’avoir un progrès juridique. Les grandes civilisations se font sur la base du progrès économique généré par le progrès juridique. Le mandat permet d’être partout dans le monde sans y être physiquement, sans filiale. Si on a un mandataire payé à la commission, on peut vendre le produit sur place sans recourir à une filiale. Il permet à une entreprise d’être partout dans le monde. On étudiera encore la transaction. Juridiquement, la transaction est définie dans le code civil comme le contrat par lequel des litigants renoncent à leur litige en se faisant des concessions

en relation

  • Droit
    5390 mots | 22 pages
  • Droit
    11386 mots | 46 pages
  • Droit des affaires
    3977 mots | 16 pages
  • Droit commercial
    16538 mots | 67 pages
  • 0 LDROIT1214VF
    4729 mots | 19 pages
  • Droit privé
    1387 mots | 6 pages
  • Livret licence droit
    10409 mots | 42 pages
  • LicenceDROIT 10 11
    12977 mots | 52 pages
  • LicenceDROIT 10 11
    12977 mots | 52 pages
  • Blop
    1821 mots | 8 pages