Cours droit civil, l1, distinction entre la règle de droit des autres règles de la vie sociale

3262 mots 14 pages
distinction de la règle de droit des autres règles de la vie sociale.

On s’intéresse à la finalité de la règle de droit.
Une société a nécessairement besoin de droit car sans c’est l’anarchie.
La 1ère finalité de la règle de droit est d’assurer un minimum d’ordre social.
Les finalités peuvent être matérielles par exemple les règles de l’urbanisation, le code de la route.
Le droit ne poursuit pas comme but ultime le fait d’imposer un ordre. Ce qui fait une société c’est la recherche d’un idéal commun qui passe par le respect des autres, par le fait d’assurer à chacun un minimum de richesse. C’est pourquoi derrière la nécessité d’organiser les rapports entre les hommes, le droit va poursuivre d’autres finalités comme assurer une certaine vision morale de la vie et c’est pourquoi au delà de la finalité matérielle le droit poursuit comme objectif de poser un ensemble de préceptes de valeur commune auxquels le groupe adhère dans sa majorité. Il serait plus exact de parler DES finalités que de LA finalité de la règle de droit.
On se pose alors une question, quels sont les interactions existantes entre les règles de droit et les règles morales ?

I) Le droit et la morale.

Dans l’histoire il y a eut de grandes divergences au niveau des doctrines. Les auteurs ont beaucoup disserté sur les rapports entre droit et morale. Certains auteurs, à partir du 18ème siècle, se prononce en faveur sur la thèse de la séparation. KANT, par exemple, soutient que le respect de la règle de droit et de la morale n’a pas le même fondement, il y a une séparation entre les deux. L’obéissance à la règle de droit provient d’un commandement extérieur puisqu’elle résulte de la contrainte tandis que la soumission aux préceptes moraux procède de la seule voie de la conscience et est par conséquent interne.
Au 20ème siècle, RIPERT, dans « la règle morale dans les obligations civiles » (1927) va remettre en cause la théorie kantienne de la séparation et développer la thèse de l’union.

en relation

  • Intro droit COMPLETE
    61807 mots | 248 pages
  • Pre cis CC
    19922 mots | 80 pages
  • INTRODUCTION GENERALE AU DROIT ET AUX SYSTEMES JURIDIQUES
    4249 mots | 17 pages
  • Droit
    11386 mots | 46 pages
  • Cours d'intro au droit s1 l1
    5548 mots | 23 pages
  • LIcence AES
    10233 mots | 41 pages
  • L'évolution de la fonction présidentielle
    2613 mots | 11 pages
  • l indepandence de la justice
    8482 mots | 34 pages
  • droit privé
    8482 mots | 34 pages
  • Licence Droit_Résumés_10 11
    8062 mots | 33 pages