Cours eco

Pages: 91 (22665 mots) Publié le: 23 février 2011
CONCOURS IPAG 2010

EPREUVE DE SYNTHESE
Durée : 3 heures

Coefficient attribué à cette épreuve : 3

Il est demandé au candidat de faire la synthèse en 450 mots (avec une tolérance de plus ou moins 10%) de l’ensemble des documents. Le candidat doit mettre un signe après chaque groupe de 50 mots et indiquer, en fin de copie, le nombre total de mots.

La synthèse demandée ne saurait être unrésumé successif des différents documents. Elle doit être un texte entièrement rédigé, construit autour d’une problématique posée en introduction, ordonné selon un plan clair et s’achevant par une conclusion. Il n’est pas nécessaire de faire référence aux documents (“ le document 1 précise…, “ Untel s’oppose à… ”).

Au final, le lecteur de la synthèse doit pouvoir comprendre, sans avoir à sereporter aux documents, les enjeux du débat posé par les différents documents.

Nous attirons l’attention du candidat sur : • la nécessité absolue de poser une problématique d’ensemble permettant ensuite d’ordonner de manière logique et nuancée les arguments ;

•  

l’importance des qualités d’orthographe et de rédaction.

Document 1 : L’Afrique est devenue le terrain d’une concurrenceeffrénée entre la Chine et l’Inde : assoiffés de pétrole et de matières premières, les deux géants économiques d’Asie sont aussi à la recherche de nouveaux marchés pour leurs exportations. Les deux rivaux sont néanmoins parfois forcés de coopérer pour faire face aux multinationales occidentales. Moins regardant que les Occidentaux sur les régimes politiques et la conditionnalité de l’aide, Chinois etIndiens misent sur des relations anciennes avec l’Afrique et la solidarité Sud-Sud, réaffirmée notamment en avril dernier à l’occasion du 50e anniversaire du sommet afro-asiatique de Bandung. Cela ne les empêche pas de se retrouver en concurrence directe dans bien des pays, comme en Angola en 2004, la Chine réussissant à souffler au dernier moment à la société indienne ONGC-Videsh une participationde 50% du bloc 18 dans l’offshore angolais. Selon des experts indiens, la Chine a emporté la partie car elle s’était bien placée en ouvrant une ligne de crédit de 2 milliards de dollars pour des projets d’infrastructures, alors que les Indiens n’avaient proposé qu’une aide de 200 millions de dollars pour la reconstruction de chemins de fer. Le crédit offert par l’Exim Bank chinoise au tauxd’intérêt privilégié de 1,5% par an devrait être remboursé, selon certains experts, par la livraison de 10 000 barils/jour de brut pendant dix-sept ans. La Chine a déjà investi 4 milliards de dollars dans le secteur pétrolier soudanais Au Soudan, Chinois et Indiens ont fini par collaborer, le régime de Khartoum, critiqué par la communauté internationale à cause du Darfour, faisant les yeux doux aux deux.Le pétrole soudanais représente actuellement près de 7% des importations chinoises de brut. La compagnie publique China National Petroleum Corporation (CNPC) a financé le développement du champ de Muglad, qui devrait produire plus de 500 000 barils/jour dès cette année, une raffinerie d’une capacité de 2,5 millions de tonnes par an et la construction d’un oléoduc de 1 500 km pour l’exportation àpartir d’un terminal sur la Mer Rouge. Selon des experts chinois, Pékin a investi 3 milliards de dollars dans ce projet qui constitue le plus important investissement chinois à l’étranger. (…) Un partenariat entre investisseurs sénégalais et indiens pour construire des bus à Thiès Les deux « géants » asiatiques ont également des activités en Afrique dans de multiples secteurs : travaux publics,infrastructures, formation, etc. Ainsi, dans la ville sénégalaise de Thiès, une nouvelle entreprise, Senbus, assemble des autobus destinés aux marchés nationaux et régionaux grâce à un partenariat entre investisseurs sénégalais et Tata International, l’une des plus importantes sociétés indiennes. Senbus n’est qu’un exemple parmi d’autres de ces échanges bilatéraux. En 2004, l’entreprise...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Cours eco
  • Cours éco
  • Cours éco
  • Cours eco
  • Cours eco
  • Cours eco
  • Cours éco
  • Cours eco

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !