Cours Eluard Man Ray

71367 mots 286 pages
Le dessin « Les Mains libres »

I/ Le dessin de Man Ray
Le dessin des « Mains libres » pose un problème d'autant plus irritant que son titre est celui-là même du recueil entier, et qu'on peut donc supposer qu'il joue un rôle important dans l'économie de l'ensemble. Sa place au milieu de la première section ne nous donne pourtant guère d'indications, et il tranche tellement avec l'inspiration des autres que même Jean-Charles Gateau, embarrassé, a classé le couple dessin/poème dans la vague catégorie des dessins aberrants et ne lui a consacré qu'un paragraphe de six lignes. Faut-il se satisfaire de cet aveu d'impuissance ? 1. On peut d'emblée justifier le titre des mains libres par le fait qu'il semble s'agir d'un dessin automatique laissant aux mains toute liberté pour tracer les lignes qu'elles voulaient, l'équivalent en somme de l'écriture automatique à laquelle se sont adonnés les écrivains surréalistes à partir des premières expériences d'André Breton et de Philippe Soupault. Les peintres, de même, ont exploré cette voie.

Calligraphie de Michel Til publiée dans Flournoy, p.105 et reprise dans Minotaure, p.56
Dans un article intitulé « Le message automatique », paru dans le numéro 3-4 de MInotaure en décembre 1933 (pp.54-65), André Breton était revenu sur cette pratique, largement théorisée dans le Manifeste du surréalisme de 1924, et l'avait explicitement reliée aux expériences médiumniques dont la fin du XIXe et le début du XXe siècle avaient laissé de larges comptes rendus : l'article en proposait une anthologie bien informée.
Il était illustré d'un grand nombre de dessins automatiques parus entre autres dans une monographie de Théodore Flournoy, Esprits et médiums : mélanges de métapsychique et de psychologie, publiée en 1911. On y trouvait en particulier cette calligraphie, tracée en août 1897 par un certain Michel Til, professeur de comptabilité à l'esprit rationnel et critique, qui durant des mois avait pourtant souffert d'obsessions graphomotrices,

en relation

  • Paul Elaurd
    432 mots | 2 pages
  • OUAAAAIS
    1485 mots | 6 pages
  • Les mains libres
    9939 mots | 40 pages
  • FORMATION Eluard Man Ray 1
    9833 mots | 40 pages
  • Freud
    1386 mots | 6 pages
  • les mains libres
    1613 mots | 7 pages
  • les mains libres
    1873 mots | 8 pages
  • eluard man ray les mains libres tl littérature
    6411 mots | 26 pages
  • Eluard
    1599 mots | 7 pages
  • les mains libres
    2227 mots | 9 pages