Cours sur la vérité (philosophie terminale)

5548 mots 23 pages
LA VERITE

Introduction
En quoi l’approche morale de la Vérité et l’approche épistémologique se distinguent-elles ?
L’approche morale est prescriptive : c’est une approche éthique de la vérité (au sens de commandement/valeur ou devoir  Kant, impératif catégorique).
Le problème est de savoir si on doit dire la vérité en toutes circonstances et de quelle manière (il s’agit d’une adaptation permanente). On part du principe que l’énonciateur de la vérité connaît une vérité (ou croît connaitre), et on se situe donc en aval de la constitution de la vérité. Le problème n’est donc pas celui de trouver la vérité, mais bien celui de la dire/de ne pas la dire. (Distinction entre plusieurs mensonges : atténuation, omission, négation, altération…)
L’approche épistémologique (épistêmê = science) est scientifique/descriptive : On procède à l’identification/la construction de la vérité par les sciences. On se situe dans le registre du vrai ou du faux (non plus dans celui du Bien ou du Mal)
La question qui va apparaître est celle des critères, preuves (lèvent le doute), indices (indications)… Puis on se remet à l’intime conviction. Ne peut-on pas conjoindre ces deux approches ?
Pour le savant, la vérité qui est recherchée donne un sens à l’existence (elle constitue pour le savant une valeur existentielle). A cet égard, la vérité ne serait pas tant quelque chose que nous pourrions posséder, qu’un idéal vers lequel nous aspirons). Chez le savant, il y a un désir de vérité inextinguible (on est jamais omniscient dans son domaine, et aussi, le propre de la science est d’être en question, éternellement inachevée, mise constamment à l’épreuve).
Mais qu’a-t-on à craindre d’un désir de vérité ? Ce désir peut représenter un obstacle (passions) à la réception objective de la vérité et de ses preuves. Cependant, le désir qui anime le savant demeure nécessaire au regard des difficultés rencontrées pour atteindre la vérité. Que suggère l’expression la Vérité ?
L’article « La »

en relation

  • Citation
    2150 mots | 9 pages
  • Francais
    700 mots | 3 pages
  • Les sens
    5419 mots | 22 pages
  • Programme officiel philo terminales générales
    2877 mots | 12 pages
  • 0 1 Introduction et méthode
    5680 mots | 23 pages
  • Dissertation diverses
    1271 mots | 6 pages
  • Philosophie
    7211 mots | 29 pages
  • AL7PH00TEPA0108 Presentation
    7202 mots | 29 pages
  • Le paresseux
    453 mots | 2 pages
  • “Existe-t-il un modèle éducatif français ?”
    3408 mots | 14 pages