Cours d'actuariat non vie

4060 mots 17 pages
République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
École Nationale Supérieure de Statistique et d'Économie Appliquée

Cour d'Actuariat non-vie

5éme Année d'Ingénierie, Option : Finance et Actuariat Professeur: M. Zerrouki

Chapitre 1 Principes Classiques de Calcul des Primes Primes de risque et primes collective: Une prime est un montant fixe perçu par les compagnies d'assurance dans le but de compenser les dépenses résultant des sinistres, en sachant que les montants des sinistres sont la réalisation d'une variable aléatoire. Soit :
• S : La variable aléatoire représentant le montant cumulé des sinistres durant

l'année. • G[x] : Fonction de répartition de la variable aléatoire représentant le montant cumulé des sinistres durant l'année. Si la distribution de la variable aléatoire « S » était connu il serrait facile de déterminer le montant équitable des primes. Mais en pratique cette hypothèse n'est quasi jamais vérifiée. Pour ce faire, les assureurs disposent de statistiques relatives à un groupe donné (mortalité des hommes ou femmes né en X, sinistre auto des véhicules de X Ch., incendie d'une certaine catégorie d'entrepôts) un tel ensemble de risque est appelé Collectif. Au sein d'un collectif chaque risque peut être identifié au moyen d'un paramètre λ, l'ensemble des paramètres étant Λ = {λ}. La distinction entre le risque λ et un collectif Λ est fondamental dans l'étude du principe de calcul de prime. Risque λ: Paramètre λ (éventuellement inconnu) S λ : Distribution du montant des sinistres du risque λ. G λ [x] : La fonction de répartition de S λ .
1.

Collectif : Ensemble des risques λ : Λ = {λ} S : distribution du montant des sinistres. G(x) : fonction de répartition de S.
2.

Pour chaque distribution de S ou S λ nous devons déterminer un principe d'équivalence pour déterminer une prime. Soit H une règle qui permet d'associer à toute fonction de répartition G (x) un

en relation

  • Actuaire
    2952 mots | 12 pages
  • Les métiers de l'actuariat et des études statistiques
    32315 mots | 130 pages
  • arbre
    16989 mots | 68 pages
  • Rôle des actuaires dans le secteur des assurances
    3920 mots | 16 pages
  • Tadj
    1716 mots | 7 pages
  • Rentes viageres
    41386 mots | 166 pages
  • Projet solvabilité 2
    2645 mots | 11 pages
  • Gestion quantitative et assurance
    37342 mots | 150 pages
  • Actuariat du système financier
    4915 mots | 20 pages
  • Assurance
    25597 mots | 103 pages