cours

1046 mots 5 pages
CULTURE GENERALE ET EXPRESSION

Bibliographie : Roman, poésie, nouvelle, essai (type narratif, descriptif)
Théâtre (type dialogal)
Essai (type argumentatif, explicatif)
Presse
Filmographie : affiche de film, photo artistique, publicité (type iconographique)
Webographie

EPREUVE : 4h Corpus de doc ( 4 docs)
Synthèse de doc (3h) 40pts. (Objective)
Intro > Problématique, Plan
Développement > Paragraphe : reformulation, confrontation, nommer les auteurs
Ecriture personnelle (1h) 20pts. (Subjective)
Elle se base sur une question en lien avec le corpus et exige du candidat de construire une argumentation.
« Selon vous » Prise de position, arguments, référence culturelle.

THEME N°1 : Cette part de rêve que chacun porte en soi.
A quoi rêvez-vous ?
Rêve collectif : Justice, Liberté, Inégalité, Corruption de la politique = UTOPIE
Rêve perso et pro : sécurité, réussite social & pro = bonheur
Rêve altruiste
Rêve de connaissance
Rêve matérialiste
Rêve d’espace, d’ailleurs = voyage, voler comme un oiseau (ICARE)
Rêve impossible
Nous sommes tous des rêveurs, d’ailleurs Shakespeare dans son ouvrage intitulé, La Tempête, en 1611, dit : « nous sommes de l’étoffe dont sont faits nos rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil ». Pourtant notre relation au rêve ne va pas de soi.
Si nous tentons de le raconter il s’échappe, volatilise.
Si nous cherchons à l’interpréter il devient confus.
Si nous parvenons à l’accomplir, un autre renait.
Une question se pose sommes-nous condamnés à courir après nos rêve.

I. De quoi mes rêves sont-ils faits ?
1. Définition + contenu
Il s’agira de distinguer le rêve nocturne/diurnes, conscients/inconscients/idéales, éveilleurs de songes (déclencheurs)
« Autour du mot rêve » Approche lexicale.
Rêverie = C’est un état de distraction, une espèce d’abandon à des souvenirs et images vagues. Plongée dans ma rêverie, je me suis prise un poteau dans le rue.
Utopie = C’est une société idéale, un projet

en relation

  • Rêve
    652 mots | 3 pages
  • Rêve
    652 mots | 3 pages
  • Vivre ses rêves , ne pas rêver sa vie
    433 mots | 2 pages
  • Selon vous, le rêve peut-il gâcher la vie ?
    392 mots | 2 pages
  • Baudelaire
    505 mots | 3 pages
  • signification rêve
    6712 mots | 27 pages
  • argumentation
    322 mots | 2 pages
  • Synthèse Le rêve
    872 mots | 4 pages
  • Rêve lucide
    603 mots | 3 pages
  • Rêver de sa vie
    896 mots | 4 pages