Courte réflexion sur la pensée raciste

618 mots 3 pages
Le sujet est assez délicat. Je regrette d’avoir uniquement deux catégories de réaction possible. Soit on opte pour un discours très raciste. Soit, prend une position n’ayant pas la moindre interprétation raciste possible. On a rarement le droit à une position intermédiaire. Je ne suis pas en train d’argumenter un racisme modéré qui n’a pour moi aucun sens mais plutôt d’aborder la question de la criminalité par rapport aux personnes d’origine magrébine.
La lecture de ce texte montre une peur croissante et un ras-le-bol certains. Ces derniers peuvent être légitime au regard de l’actualité mais également au regard de ce que l’auteur subi. Se faire traiter de « sale belge de merde » est inadmissible. C’est d’ailleurs les seuls éléments racistes du texte. Je pense que malgré les apparences l’auteur n’est effectivement pas raciste. Il cible plutôt une catégorie d’individus et non un groupe ethnique précis. Par catégorie, j’entends des personnes violentes ayant commis des actes criminels. Je pense que sa réaction serait la même si ces actes avaient été commis par des chinois, des norvégiens ou encore des mexicains. Notre colère ne doit pas se déverser sur les personnes d’origines magrébine car une certaine partie essaye de s’intégrer et de s’en sortir. Il ne faut donc pas tous les mettre dans le même sac et insister sur l’importance de l’éducation. L’éducation ne veut pas dire formatage culturel.

A cet instant, il est légitime de s’interroger sur les moyens qui auraient pu être utilisés afin d’éviter ça. Je trouve inadmissible qu’une personne condamnée à une peine de 5 ans soit laissée en liberté. On peut également s’interroger sur les moyens qu’a eus l’auteur du crime pour se procurer de telles armes. Si une arme de poing peut être trouvée dans une armurerie classique il n’en va pas de même pour le lance grenade. Je pense qu’il s’agit du gros point d’interrogation de cette affaire. Le second est le mobile. Malheureusement l’auteur du crime étant décédé il semble

en relation

  • réquisitoire sue le racisme
    11614 mots | 47 pages
  • Reflexion sur l'homme
    1128 mots | 5 pages
  • conférence média
    1119 mots | 5 pages
  • Black Label L.G.Damas Extrait 1
    1663 mots | 7 pages
  • Camus
    1738 mots | 7 pages
  • La nouvelle de didier daeninckx
    2198 mots | 9 pages
  • Une verité scientifique peut elle etre dangereuse?
    977 mots | 4 pages
  • Les jeunes et les cités
    962 mots | 4 pages
  • Nouvelle de didier daeninckx
    2258 mots | 10 pages
  • Commentaire "art" de yasmina reza
    1224 mots | 5 pages