Criminalité fémnine

Pages: 8 (1905 mots) Publié le: 13 mars 2013
Mercredi 13 Mars 2013
N° 134

Par Chadwane Bensalmia
Rarement évoqué, le crime féminin est une réalité au Maroc.Des meurtres pour leur grande majorité, mais aussi d’autres crimes qui vont de la constitution de bandes criminelles au trafic de drogue.



La majeure partie des affaires
ont trait au meurtre avec
préméditation (Photos AFP)

En 2002, D.F est condamnée à la peinecapitale pour séquestration, coups et blessures entraînant la mort. Deux ans plus tôt, K.F écope de la même peine, pour le même crime. Cinq ans auparavant, A.S est jugée pour meurtre et mutilation du corps de son mari. L’idée reçue veut que la criminalité soit naturellement associée aux hommes. Les femmes, si elles se laissent aller à de tels excès, constituent forcément l’exception. Il suffiraitpourtant de prendre connaissance des chiffres pour reconsidérer cette vérité. Au terme de l’année 2002, les statistiques fournies par la direction de l’administration pénitentiaire évoquent 230 condamnations pour crime sur les 1776 femmes incarcérées, soit 13 % de la population carcérale féminine (le tableau ci-dessous traite uniquement des adultes). En 1998, les chiffres annonçaient 187 condamnationspour crime. Soit une augmentation de près de 19 % en 4 ans. Une tendance à la hausse qui s’explique, entre autres, par l’élargissement du champ de la criminalité féminine. Désormais, on trouve de tout dans le quartier des femmes des centres de détention. Escroquerie, constitution d’association de malfaiteurs, trafic de drogue, enlèvement, coups et blessures, séquestration, meurtre…

Meurtre
Lamajeure partie des affaires criminelles ont trait au meurtre avec préméditation. Qui sont ces femmes et quel est le déclencheur de l’acte ?
Jeunes pour leur majorité, elles ont une moyenne d’âge de 35 ans. Elles vivent autant en milieu rural qu’en milieu urbain. Et peu d’entre elles ont des antécédents. Violence conjugale, désespoir, poids social, crises de folie passagère sont autant d’élémentsà l’origine du passage à l’acte. "Les femmes ne sont pas naturellement disposées au meurtre. Toutefois, lorsqu’elles passent à l’acte, le crime est toujours atroce. Chez ces femmes, le meurtre n’est presque jamais accidentel, mais prémédité et préparé. Tandis que chez les hommes, il y a autant de crimes accidentels que d’actes prémédités", affirme Fatna El Bouih, directrice du centre d’écoute del’Observatoire marocain des prisons.
À Souk El Arba du Gharb, une femme abat la seconde épouse de son mari et ses filles à coup de hache. Jalousie. À Meknès, une autre orchestre l’assassinat de son mari pour vivre avec son amant. Raison : impossibilité d’obtenir le divorce. Une troisième tue le nouveau-né de sa fille, fruit d’une relation extraconjugale. Peur du déshonneur. Les histoires et lesmobiles se ressemblent. Seules les circonstances changent, à quelques différences près, entre le rural et l’urbain. "En milieu rural, les affaires demeurent les mêmes, crime passionnel, assassinat du mari ou encore infanticide. En milieu urbain, par contre, on trouve aussi nombre de condamnations pour coups et blessures engendrant la mort ou plus fréquemment assassinat des bonnes", précise OmarTayeb, avocat. Mais quels que soient le mobile et les circonstances, bien souvent, c’est la perpétuité qui attend les prévenues. Et les recours pour allègement de peine sont quasi-inexistants. En 1995, Amrir Khadija est condamnée à la peine capitale après avoir assassiné ses deux enfants. Elle n’aura pas droit à l’expertise médicale, pourtant indispensable dans son cas. À Beni Mellal, une femmecommet un double homicide, tuant fils et mari. Elle n’échappera pas à la règle non plus. Seules quelques femmes plaident la folie passagère, lorsqu’elles ont les moyens d’engager un avocat, et parviennent à éviter la perpétuité. "En règle générale, l’indulgence est de rigueur lorsque le prévenu est une femme, notamment en matière de délit. Cependant, dès qu’il s’agit de crime, plus spécialement de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Criminalite
  • La criminalité
  • La drogue et la criminalité
  • Corruption et criminalite
  • Cyber criminalité
  • La criminalité organisée
  • Criminalité financière
  • CAUSES DE LA CRIMINALITÉ

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !