cris

4413 mots 18 pages
La guerre de 1914-1918 racontée par les romanciers d’aujourd’hui
Séquence proposée par Mme Florence Charravin, professeure agrégée au lycée Aubanel d'Avignon, pour ses élèves de 1ère dans le cadre de l'étude du roman.

Titre de la séquence : Le personnage du soldat

Thèmes d’études : Le soldat confronté à la réalité de la guerre, le roman historique, la dénonciation de l’horreur.

Problématique du corpus : Quels regards les romanciers contemporains portent-ils sur la première guerre mondiale ?
Corpus :
Jean Rouaud, Les Champs d’honneur, 1990
Laurent Gaudé, Cris, 2001
Philippe Claudel, Trois petites histoires de jouets, « Mains et merveilles », 2004
Jean Echenoz, 14, 2012
(Textes reproduits en fin de document)
Bande dessinée : Jacques Tardi, C’était la guerre des tranchées, 1993 (Page de couverture de l’album Casterman) http://bd.casterman.com/docs/Contents/266/C'ETAIT%20LA%20GUERRE.pdf Quelques précisions pour commencer : Pourquoi les romanciers prennent-ils pour sujet cette guerre ?
- Le souvenir familial : les récits, les photographies des soldats, les objets fabriqués : obus ciselés.
- La violence du front, les tranchées : un habitat enterré comme des animaux.
- La première guerre industrielle : l’ampleur des pertes est visible sur les monuments aux morts.
1 350 000 Français « morts pour la France », soit 27% d’une classe d’âge entre 18 et 27 ans. Destruction dans toute l’Europe.
- La première guerre de la République : elle est meurtrière, comme les guerres des gouvernements autoritaires.
- Plus que la seconde guerre, le thème de la première guerre mondiale séduit les romanciers d’aujourd’hui, voir par exemple le prix Goncourt 2013 Pierre Lemaitre Au revoir là-haut.
- Un sujet romanesque riche, en relation avec la mémoire du passé : le romancier d’aujourd’hui est « le dernier homme qui a vu l’homme qui s’est battu dans les tranchées.»

Comment les romanciers d’aujourd’hui écrivent-ils cette guerre ?
- Le langage utilisé dans

en relation

  • Crises
    417 mots | 2 pages
  • Les crises
    257 mots | 2 pages
  • Les crises
    1851 mots | 8 pages
  • Crises
    501 mots | 3 pages
  • crises
    4704 mots | 19 pages
  • Crisse
    4164 mots | 17 pages
  • Crises
    528 mots | 3 pages
  • Les crises
    73163 mots | 293 pages
  • Les crises
    1368 mots | 6 pages
  • Les crises
    2642 mots | 11 pages