Crise actuelle

Pages: 5 (1128 mots) Publié le: 5 août 2014












Chapitre 3
La crise actuelle













L’économie est cyclique
Cycles Kondratiev (cycles technologiques : tous les 50ans environ).
Cycles Juglar (cycles entreprise/emploi : tous les 20ans).
Cycles Kitchin (cycles immobilier : tous les 7ans).

Les crises sont donc cycliques et prévisibles donc celle qu’on vit actuellement était très prévisible Chronologie de la crise actuelle
Effet levier à l’échelle mondiale 

1. Faiblesse durable des taux d’intérêt

i. Excès d’épargnes au début des années 2000.
Besoin de placer cet argent dans des places boursières performantes.
Placement dans les pays avancés et industriels (PAI) (UE et USA).
Afflux de capitaux sur les places boursières.
Baisse de la valeur de l’argent.
Diminution du tauxd’intérêt.

ii. Etant dans un monde qui inspirait confiance, les banques ont diminuées les primes de risque et proposaient des prêts à des gens de moins en moins solvables.

iii. Effet Greenspan (Ancien directeur de la FED, équivalent de la banque centrale européenne (BCE) aux USA) : M. Greenspan a maintenu depuis les années 2000 un taux d’intérêt artificiellement bas pour que les entreprisesinvestissent.


2. Innovations financières risquée

Les épargnants cherchent des placements offrant une meilleure rentabilité.

Les banques vont alors :

Augmenter les volumes de prêts
relâchement des conditions de prêt

Créer des innovations financières
Subprimes et titrisation.

Encouragement des attitudes spéculatives par l’effet levier.
Genèse des prêts “subprime”

Jusqu’en2004, la politique américaine expansionniste suivie par Greenspan maintient aux USA un taux d’intérêt très faible (moins de 1% en 2003).
Expansion des prêts immobiliers « primes » (prêt de 1er choix) : les ménages américains les plus solvables s’endettent à taux d’intérêt fixe très bas
Les ménages solvables placent cet argent emprunté et cela leur rapporte des sous (« l’argent fait des petit »Gérard MAJAX).
A partir de 2004, la FED relève légèrement les taux d’intérêt pour éviter la surchauffe car on estimait qu’il y avait trop d’investissement de la part des entreprises.
Les ménages les plus solvables ayant déjà profités de l’achat de crédit, les banques se tournent vers les ménages les moins solvables (NINJA : no income, no job, no asset).
Création des  « subprime » (prêt de 2ndchoix) prêts immobilier pour les ménages peu solvables combinant
un taux d’intérêt variable
une architecture conçue pour attirer les ménages emprunteurs.
Relâchement des conditions d’attribution des prêts « subprimes » dû à la concurrence entre les institutions financières.
A court termes, tout le monde est content :
accès à la propriété pour les ménages les plus pauvres.
Titrisation des prêtssubprimes.
Commissions pour les courtiers intermédiaires.

Titrisation 

Les banques doivent conserver, en leur sein, 8% de la totalité des prêts qu’elles accordent (ratio de BÂLE).
Etant donné que le faible taux d’intérêt, tout le monde emprunte.
Les banques arrivent donc au stade des 8%.
Elles décident donc de se séparer des crédits (et se défaire des risques) des ménages les moinssolvables pour les envoyer sur le marché monétaire.
Une institution : (la SPV) rachète ces créances pour les découper en tranches et les transformer en titres (titrisation).
Ces titres sont placés dans des paniers/enveloppes OPCVM (assurance vie…).
Vente des OPCVM à l’internationale pour les investisseurs et les banques.
Les organismes de notation (standards and poor’s, Moody’s, Fitch) étantrémunérées à près de 75% par les banques, note ces produit AAA (très rentable et peu risqués).
Les OPCVM sont donc vendu facilement grâce au AAA et car il y a un excès d’épargne
Les banques passent au-dessus des 8%.

Failles du système

i. Incitation (par la titrisation) à l’irresponsabilité des banques par le transfert du risque.

ii. Effet levier et dangers masqués du défaut...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La crise actuelle
  • La cause essentielle de la crise actuelle
  • La crise économique actuelle
  • La crise economique actuelle
  • Crise economique actuelle
  • Analyse de la crise boursière actuelle
  • Crise économique actuelle
  • Crise économique et financière actuelle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !