Crise et intelligence économique

572 mots 3 pages
De la crise économique à

l’intelligence économique

La crise économique actuelle est un coup de massue pour les entreprises nationales. La chute des sources de crédit a complexifié le financement des investissements, la crise de confiance qui frappe la France a fortement réduit la consommation des ménages. Cela a participé à une forte chute de la croissance économique (prévisions de -0.4% en France en 2009 selon l’OCDE). Bien que la majorité des grandes puissances économiques occidentales soit sévèrement touchée par cette crise, près des deux tiers des économies mondiales connaitront cette année une croissance entre 6 et 10%[1]. Les actualités économiques nationales sont contrastées à l’étranger. Si elles veulent aller conquérir de la croissance, les compagnies françaises doivent à terme se tourner vers l’international afin de maintenir leur niveau de compétitivité et préserver des emplois. Une telle orientation doit s’accompagner d’ajustements de la part des entreprises si elle veut s’avérer fructueuse.

Depuis maintenant plusieurs années des mesures d’incitation à l’innovation et à l’utilisation de procédés d’intelligence économique ont été développées de manière coordonnée par l’Etat, les chambres de Commerce et d’Industrie et les collectivités territoriales. Dans la lignée du rapport Carayon sur l’intelligence économique, la compétitivité et la cohésion sociale, le soutien à la mise en commun de l’information et au regroupement des forces économiques à des fins d’intelligence économique et d’innovation s’est accéléré. Le résultat le plus visible de cette démarche est la création de pôles de compétitivité certifiés par l’Etat. Les 71 pôles retenus bénéficient de structures d’intelligence économique qui leur permettent de mutualiser des veilles sectorielles ainsi que de surveiller des marchés étrangers. Leur organisation en clusters leur permet par ailleurs de réaliser des économies d’échelle en dépenses de Recherche et Développement.

La véritable

en relation

  • GOUVERNANCE DE CRISES
    1285 mots | 6 pages
  • Intelligence économique
    6801 mots | 28 pages
  • Exposé sur la competetive intelligence
    2283 mots | 10 pages
  • theo de la firme
    718 mots | 3 pages
  • Fonction rh
    823 mots | 4 pages
  • Théorie  de  la  communication  des  entreprises  et  des   institutions
    9102 mots | 37 pages
  • Veille et secteur bancaire
    4666 mots | 19 pages
  • le cas de entreprise marocaine en mercatique
    1335 mots | 6 pages
  • Ie cigref
    31689 mots | 127 pages
  • Le risque pays
    1052 mots | 5 pages