Crise financiere

2354 mots 10 pages
Contexte économique et financier
Notre stratégie dans les portefeuilles mixtes
Allocation régionale : SOUS-PONDÉRATION DES ÉTATS-UNIS Changement. Les marchés poursuivant leur rebond, nous avons atteint le seuil de limitation des pertes sur notre sous-pondération des actions début juin et sommes dès lors revenus à une position neutre. Selon nous, les facteurs défavorables aux actions, comme les spreads* de risque élevés, les conditions de crédit sévères et les perspectives bénéficiaires, et les facteurs propices comme la liquidité et le cycle économique à court terme, se neutralisent pour l’instant. Nous continuons de surpondérer les actions européennes et émergentes et de sous-pondérer les États-Unis et le Japon. Petites capitalisations : NEUTRES Statu quo. Le cycle économique n’est certes pas favorable aux petites capitalisations pour l’instant, mais les plans de relance monétaire et budgétaire mis en place par les gouvernements devraient produire leurs effets. Les valorisations des petites capitalisations sont relativement attrayantes. Obligations d’entreprises de statut “Investment-Grade**” : SURPONDÉRATION Statu quo. Les rendements des obligations d’entreprises « investment grade** » ont reculé en dépit de la hausse des rendements des obligations d’État. Les marchés revenant à une situation plus ou moins normale, nous pensons que les rendements relativement élevés offrent aux investisseurs des opportunités en termes de risque/rendement. En outre, les spreads* larges confèrent aux obligations notées « investment grade** » un certain attrait par rapport aux obligations d’État. Nous misons dès lors sur une nette surpondération stratégique. Obligations à haut rendement : NEUTRES Statu quo. Nous restons circonspects quant aux obligations à haut rendement. La probabilité de défaut implicite suggère que les investisseurs pourraient sous-estimer la situation dans le segment à haut rendement : de nombreux émetteurs sont en effet fortement endettés et pourraient

en relation

  • Crise financière
    583 mots | 3 pages
  • La crise financière
    11444 mots | 46 pages
  • Crise financière
    341 mots | 2 pages
  • La crise financiere
    2886 mots | 12 pages
  • La crise financière
    604 mots | 3 pages
  • crise financiére
    471 mots | 2 pages
  • La crise financiere
    10927 mots | 44 pages
  • Crise financiere
    1957 mots | 8 pages
  • La crise financière
    3262 mots | 14 pages
  • Crise financière
    20689 mots | 83 pages