Crise

1667 mots 7 pages
La crise grecque a commencé fin 2009, mais ne devient réellement visible qu’en 2010. Si le bouleversement a été brusque, tout laisse penser qu’elle était inévitable. La crise internationale qui a débuté aux Etats-Unis a précipités les choses, mais le processus était déjà en place. En effet, elle résulte de la crise économique mondiale et de facteurs propres aux pays tels que la dette extérieure qui avait pris des dimensions inquiétantes, et le déficit de plus en plus difficile à contrôler. Elle est le type de crise contre laquelle on pensait s’être prémuni avec le traité de Maastricht grâce à toute sorte de précautions concernant la limitation des déficits, des dettes, etc. en revanche, aucun mécanisme n’a été mis en place pour gérer les crises si elles surviennent. Enfin, ce qui a aggravé la situation, est que la classe politique a préféré cacher cela, ne respectant alors pas le principe de transparence.

Quel point de vue l’économiste peut-il apporter à la réaction de la Grèce face à la crise, et quelles sont les diverses mesures prises afin de rétablir un ordre économique ?
Nous étudierons en première partie les causes et les conséquences de la crise actuelle en Grèce. Pour cela nous nous intéresserons au contexte international qui régnait, ainsi qu’aux causes intra-étatiques, puis nous analyserons les conséquences de cette crise. Nous étudierons ensuite en deuxième partie les diverses mesures prises afin de rétablir l’économie grecque, tant à l’échelle international que national, puis nous analyserons les réactions qui émanent de ces mesures.

I) Les causes et conséquences de la crise en Grèce

A) Un contexte international défavorable

• Historique de la crise : bulle immobilière américaine des années 2000 (prix en hausse, marché fonctionnait très bien), mais est intervenue la crise des subprimes =>crise financière de 2008 => crise économique.
• Crise des subprimes : vente de prêts hypothécaires à risque. Elément déclencheur de la crise. Autrement

en relation

  • Crise
    19193 mots | 77 pages
  • La crise
    614 mots | 3 pages
  • Crise
    7812 mots | 32 pages
  • La crise
    7457 mots | 30 pages
  • La crise
    5445 mots | 22 pages
  • La crise
    950 mots | 4 pages
  • La crise
    1066 mots | 5 pages
  • La crise
    1838 mots | 8 pages
  • La crise
    729 mots | 3 pages
  • La crise
    1269 mots | 6 pages