Crises financières

Pages: 5 (1080 mots) Publié le: 14 mars 2011
Note de synthèse
Au travers des ouvrages de Frédéric Lordon « Jusqu’à quand ? Pour en finir avec les crises financières » , de Patrick Artus et Marie-Paule Virard « Le capitalisme est en train de s’autodétruire » , et Augustin Landier et David Thesmar « Le grand méchant marché : Décryptage d’un fantasme français », la question du fonctionnement du système capitaliste et financier tel qu’il estaujourd’hui avec une logique « court-termiste » et les incidences supposées et avérées qu’il entraîne a maintes fois été abordée. Peut-on laisser ce système perdurer de la sorte ? Les auteurs tentent de nous faire comprendre avant toute chose les rouages de cette mécanique de marché sous des directions différentes, et nous partagent par la même occasion leurs analyses et points de vue sur laquestion.
Augustin Landier et David Thesmar tentent dans leur ouvrage de « guérir » un « fantasme français » : l’hostilité au capitalisme financier. Pour décrypter ce « fantasme » les auteurs ont une double approche, d’une part ils étudient les statistiques disponibles relatives aux marchés financiers, ainsi que les résultats de la science économique quant à ceux-ci, d’autre part ils analysent larelation entre la France et les marchés financiers d’un point de vue historique. La divergence entre « logique financière » et « logique industrielle » est, selon eux, fausse. Les entreprises cotées non profitables représentent un tiers de celles-ci, et possèdent un rapport entre valeur de marché et valeur comptable supérieur de 50% en moyenne. Pour Landier et Thesmar cet écart n’est pas unsigne d’irrationalité et de « court-termisme » de la part des marchés, mais au contraire un grand signe de lucidité : la plupart de ces entreprises non profitables sont jeunes, dynamiques et investissent trois fois plus en recherche. Ces investissements sont une promesse de profits futurs, ce que représente le cours de l’action. Ceci est la logique des « cycles d’investissement ». Les profitsimmédiats ne sont donc pas l’obsession des marchés financiers, et les « hedge funds » ne sont pas de simples spéculateurs, mais plutôt des « loups » qui permettent aux marchés d’être efficients, et dont les profits sont tirés des erreurs de valorisation des « brebis » (ne représentant que 1 % de la capitalisation totale). Seules les bulles spéculatives ne peuvent être gérées par les marchés. Par ailleurs,les auteurs considèrent les OPA comme un maillon important de l’activité économique, et les plus-values réalisées par les actionnaires lors de celles-ci viennent d’une meilleure gestion venant d’une meilleure gestion, tout en épargnant les « cols bleus ». Il semblerait que la réalité de l’économie financière soit une affaire de spécialiste, incomprise par la plupart des citoyens et médias. D’unpoint de vue historique le libéralisme est ancré en France (quoique possédant un rapport difficile à la concurrence) comme le rappelle les auteurs, au début du 20e siècle la France était un pays de petits propriétaires possédant souvent des actions. Après la Seconde Guerre mondiale la remise en cause du libéralisme est nécessaire et unanime. Bien que les objectifs étaient de coordonner, la Franceest passée dans un dirigisme d’énarques jusqu’aux années 80. Cependant la France possède toujours un marché du travail rigide, en opposition avec son marché des capitaux, et un actionnariat réservé aux classes aisées.
Selon Patrick Artus et Marie-Paule Virard si l’on n’en finit pas avec la rentabilité de court-terme, le capitalisme court à sa perte. Par un raisonnement simple et bien amené lesauteurs parviennent à démontrer leurs propos. Les marchés financiers sont obnubilés par le profit à court-terme, faisant des entreprises des machines à produire de la plus-value boursière, destiné au seul enrichissement d’une élite au détriment des salariés qui voient leurs revenus baisser. Il s’agit là d’un « capitalisme sans projet » qui n’investit plus guère, du moins en Europe. Un capitalisme...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Crises financières
  • Crises financières
  • Les crises financiere
  • Crises financières
  • Brève histoire des crises financieres
  • Les crises bancaires et financières
  • Les crises financières internationales
  • Crises financiere de 2008

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !