Critique de la pièce de théâtre : « l’héroïsme aux temps de la grippe aviaire ».

300 mots 2 pages
Critique de la pièce de théâtre : « L’héroïsme aux temps de la grippe aviaire ».

Une agréable surprise. Cette phrase illustre parfaitement ce monologue mis en scène par Alexandre Drouet et interprété par le très bon Itsik Elbaz. En effet, il était très à l’aise sur scène et maitrisait parfaitement la situation, ne faisant aucun faux pas. Il a su donner du relief à son personnage en le rendant attachant, drôle et un peu simplet dans sa façon de parler et de voir les chose, mais ça le rend d’autant plus attachant. Cette comédie-dramatique, qui se déroule à notre époque, raconte l’histoire d’un jeune homme célibataire qui se prend pour un super-héros et qui explique qu’il y a 5 choses qu’il aime faire et 5 choses qu’il n’aime pas faire ; à partir de là, il commence alors à nous raconter les évènements importants de sa vie, alternant humour, tristesse, colère et d’autres émotions encore. En plus d’un bon comédien, le texte était très bien écrit et actualisé, faisant des allusions à des marques existantes, des personne réelles,… Mais ce n’était pas toujours compréhensible (par exemple, on ne sait pas forcément que la « punto » est une marque de voiture). Pour terminer, la fin a été très bien montée : pour éviter de finir sur une note triste (à savoir, la mort du héros) , une série de vidéos ont été diffusées, présentant le réalisateur, le bêtisier, et d’autres petits gags agréables. Même si certaines vidéos n’étaient peut-être pas toujours adaptées, ce fut une bonne conclusion de la pièce. De plus, le public était très réceptif, rajoutant une meilleure ambiance. Bref, malgré son titre intriguant, « L’héroïsme aux temps de la grippe aviaire » est une pièce à voir, même si on n’apprécie

en relation

  • le silence de la mer
    83999 mots | 336 pages