Critique du discours du président de la république, jacques chirac, le 16 juillet 1995

538 mots 3 pages
Etude critique d'un document: Discours du président de la République, Jacques Chirac, le 16 juillet 1995.

Le document est un discours du président de la République, Jacques Chirac, discours rapporté sur le site Internet de la présidence de la République; J. Chirac prononce ce discours le 16 juillet 1995 lors de la commémoration de la rafle du Vel d'Hiv et s'adresse à tous les français. J. Chirac vient d'être élu Président de la République et veut ainsi marqué le début de son septennat en reconnaissant la responsabilité de la France dans la déportation des Juifs vivant en France pendant la Seconde Guerre mondiale .
J. Chirac rappelle d'abord dans son discours le rôle de la France de Vichy dans la rafle du Vel d'Hiv des 16 et 17 juillet 1942, effectuées par des policiers et gendarmes français sous l'autorité des dirigeants de Vichy, faisant suite à des demandes allemandes. Ceci confirme la collaboration d'État menée par la France de Vichy avec l'Allemagne nazie. Il s'agit pour J. Chirac des « heures noires qui souillent à jamais notre histoire ». Les autorités françaises collaborent ainsi à la mise en place d'un ordre nouveau en Europe dont l'Allemagne est le fer de lance, pas exemple en invitant de jeunes français à s'engager dans la LVF pour combattre le bolchévisme, elles n'hésitent pas non plus à envoyer de la main d'œuvre en Allemagne dans cadre du STO, mais aussi et surtout elles participes à la solution finale par le rôle qu'elles jouent dans ses différentes étapes.
J. Chirac fait ainsi allusion au génocide des juifs dont la rafle du Vel d'Hiv est un des épisodes « irréparables ». Il rappelle les étapes de ce génocide en France, l'arrestation des familles à leur domicile, leur enfermement au Vel d'Hiv dans des conditions épouvantables, puis dans des camps de transit avant de prendre les trains vers les camps de la mort, dont celui d'Auschwitz, 76000 Juifs seront déportés et la plupart ne reviendront pas.
Ce discours de J. Chirac constitue une rupture

en relation

  • Jacques chirac appel du 18 juin
    790 mots | 4 pages
  • vie politique francaise espose
    2196 mots | 9 pages
  • Okok
    3488 mots | 14 pages
  • Premier Devoir Histoire CNED
    1893 mots | 8 pages
  • Cohabitations en france
    2228 mots | 9 pages
  • Blabla
    740 mots | 3 pages
  • Jacques chirac
    5353 mots | 22 pages
  • Constit
    6829 mots | 28 pages
  • la Vième république
    10861 mots | 44 pages
  • Valéry giscard d'estaing
    5077 mots | 21 pages