Critique "la vie est belle" le film

Pages: 5 (1097 mots) Publié le: 14 mars 2013
La vie est belle (La vita è bella) est une comédie dramatique italienne écrite et réalisée par Roberto Benigni sortie en 1997. Avec ce film audacieux, Roberto Benigni revient sur le tragique épisode de la Shoah, l’extermination des juifs orchestrée par Hitler durant la Deuxième Guerre mondiale. Benigni et son fidèle scénariste, l’écrivain Vincenzo Cerami, ont rédigé l’histoire à partir
destémoignages de deux survivants d’Auschwitz. Bien qu’il ne soit pas juif, Benigni a également beaucoup appris sur les camps de concentration via son père qui fut interné.
Roberto Benigni définit lui-même son film comme une fable un conte philosophique. Il n'a jamais songé à faire une reconstitution historique des camps et de la Shoah mais, au contraire, un conte philosophique, une fable, qui en démontretoute la tragique absurdité. Nous sommes à Arezzo en Italie. Guido, un jeune homme fantasque qui, en 1938, rêve d'ouvrir une librairie. Il se heurte à l’administration fasciste et, en attendant, il est serveur dans un Grand Hôtel en Toscane. Tandis que la menace plane déjà, il rencontre Dora (Nicoletta Braschi), une institutrice dont il tombe immédiatement amoureux. Guido l’enlève le jour de sesfiançailles avec un bureaucrate du régime. De l’union de Dora et Guido nait un fils, Giosué. Les lois raciales sont entrées en vigueur. Juif, Guido est déporté avec son fils, alors âgé de 5 ans. Par amour pour eux, Dora demande à monter dans le train qui les emmène aux camps de la mort. A partir de ce moment, Guido va alors tout faire pour préserver son fils et lui éviter de comprendrel’inénarrable horreur en lui faisant croire que tout cela n’est qu’un jeu...Là réside l’incroyable intelligence de ce film : à travers les yeux de l’enfance, l’innocence, ceux de Giosué, la violente absurdité de leur situation est encore exacerbée puisqu’elle est indicible et ne peut s’expliquer que comme un jeu. Benigni ne cède pour autant à aucune facilité, son scénario et ses dialogues sont ciselés pour quechaque scène « comique » soit le masque et le révélateur de la tragédie qui se « joue ». Bien entendu, Benigni ne rit à aucun moment de la Shoah mais utilise le rire, la seule arme qui lui reste pour relater l’incroyable et terrible réalité et rendre l’inacceptable acceptable aux yeux de son enfant. L'histoire se divise ainsi en deux parties : l’histoire d’amour de Guido et Dora avec en toile defond une critique du fascisme tourné en dérision, et le « jeu » dans le camp (« les très très méchants qui crient très fort », sont là pour « faire respecter les règles », et « on gagne des points si on se cache, si on ne pleure pas, si on ne réclame pas de goûter » et « avec 1000 points on gagne un char, un vrai »)  même si les actes de Guido sont toujours guidés par son amour pour Giosue, et pourDora, qui lui sera d’ailleurs fatal.  Dès les premières minutes, la folie poétique de son personnage, époustouflant de créativité, séduit irrésistiblement. Les clés tombent du ciel. Les chiens se retrouvent sur des plateaux. Si la première partie est traitée comme un conte de fées, nous ne pouvons pas dire que la menace n'est pas constamment présente. Ainsi, tel un prince de conte de fées, Guidoenlève sa « princesse » sur un cheval mais un cheval sur lequel est écrit « Achtung cheval juif » Guido prend déjà la vie comme un jeu et prend aussi la place de l’inspecteur d’Académie venu expliquer « la pureté de la race » à des enfants et se transforme en un pantin ridicule illustrant toute l’absurdité de l’expression montrant à quel point le fascisme est une clownerie et un cirquepathétiques. Et quand Giosué lit sur une vitrine «  Entrée interdite aux juifs et aux chiens », Guido tourne l’inacceptable stupidité en dérision en déclarant qu’il interdirait son magasin « aux araignées et aux wisigoths ». Chaque phrase a alors un double sens (comme lorsque, dans le camp, Guido force son fils à aller « prendre une douche » et que l’indiscipline de ce dernier va lui sauver la vie),...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Exposé sur le film : la vie est belle
  • Résumé film la vie est belle
  • Critique La Vie Est Belle 2
  • Fiche de lecture du film la vie est belle
  • Critique cinéma-audiovisuel
  • Critique film la double vie de véronique
  • La vie est belle film de robert benigni analyse
  • Biographie roberto benigni + renseignement sur le film "la vie est belle"

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !