Critique: le magasin des suicides

593 mots 3 pages
La mort ?
-Oui ! Mais à quel prix ?

http://www.ungrandmoment.be/wp-content/uploads/2012/09/Le-Magasin-des-Suicides-Patrice-Leconte.jpg

La vie est parfois injuste et misérable pour l’un. Tandis qu’elle est agréable et amusante pour l’autre. Mais il y a une solution pour les plus malchanceux: La Mort. Mais comment mourir ? Pour Jean Teulé, la réponse fut simple: Aller faire un petit tour dans le magasin des suicides . Il publiera cette œuvre vers l’âge de 54 ans. Elle sera traduite en 19 langues et remportera de nombreuses récompenses.
Alors que la mort règne dans tous les esprits de la famille Tuvache, une lueur de gaieté vient montrer le bout de son nez. Alan, qui est le benjamin de deux enfants. Vincent, l’ainé et Marilyn, la cadette. Mishima et Lucrèce, les parents vont remarquer qu’Alan respire la joie de vivre. Ce qui est une malédiction pour la famille qui ne pensent qu’a la fatalité. Le père, Mishima furieux envoya son fils à Monaco dans un commando suicide. Alan ne s’inquiète pas, il est même heureux de partir. Là-bas, il continue de diffuser sa joie de vivre. Ce qui entraine même la mort de l’instructeur. Alan est alors renvoyé du camp.

De retour au magasin, il continue à transmettre sa bonne humeur ce qui va plonger son père dans une dépression qui va le clouer au lit pendant quelques jours. Le petit dernier va en profiter pour transformer le magasin avec l’aide de sa mère, sa sœur et son frère contaminé eux-aussi par la gaité de l’existence. Tout ce termine bien ou presque pour la famille Tuvache car la joie de vive peut s’éteindre à tout moment…
Selon moi, le magasin de suicides est très envoûtant. C’est vrai que le titre souligne des questions et peut paraître peut attirant par son thème du suicide qui est devenu un sujet tabou mais quand vous commencez à le lire vous ne savez plus vous arrêtez tellement il est agréable. Tout d’abord, pour son humour noir qui vous donnera le sourire aux lèvres tout au long du récit. Vous serez esclaffer

en relation

  • Le magasin des suicides
    1475 mots | 6 pages
  • Melong
    2200 mots | 9 pages
  • PHILO
    2000 mots | 8 pages
  • LES S URS LISBON CRITIQUE DES ANNEES 50 ANALYSE
    1191 mots | 5 pages
  • Claude monet
    665 mots | 3 pages
  • Rock, culture et politique.
    1615 mots | 7 pages
  • Stars
    1113 mots | 5 pages
  • Stratégie
    529 mots | 3 pages
  • Fiche de lecture au bonheur des dames
    1361 mots | 6 pages
  • Le romantisme dans madame bovary
    1064 mots | 5 pages