Critique litérraire la leçon

385 mots 2 pages
Critique littéraire: Adaptation théâtrale de « La leçon » de Ionesco

Eugène Ionesco est né en Roumanie de mère française en 1912. En 1950, La Cantatrice chauve, sa première pièce, est créée. Elle devient un texte fondateur du théâtre contemporain et fait de lui le père du Théâtre de l'absurde. Tout ces pièces sont tirées de ce courant littéraire.

La leçon retrace le déroulement d'un cours donné par un professeur déjanté a une élève stéréotypée qui cache son manque de logique par des réponses apprises par cœur. La leçon commence, loufoque, mêlant mathématiques élémentaires et sciences du langage, malgré les objurgations de la bonne («La philologie mène au pire»). Le vieux professeur, d’abord timide et obséquieux, mais bientôt grisé par l’exercice de son pouvoir et par un discours délirant. Le cours dévient rapidement absurde au point de montrer un couteau pour apprendre les diverses appellations de ce mot. Cette pièce tourne autour la réflexion de la parole du lecteur. La représentation se termine par drame, le professeur assassine son élève. A ce moment nous découvrons que cet acte est habituel et que une quarantaine avaient été tuer au par avant. Cela nous laisse penser que la prochaine élève va avoir la même fin que l'élève précédente et que la scène est fait de répétition absurde.

La leçon est faites pour être représenté sur scène.La représentation joué par « La Compagnie d'Eugène ». Les dialogues et les scènes sont respectés malgré quelques passages supprimés que le metteur en scène ne voyait pas l'utilité d'introduire. La représentation reste fidèle aux idées Ionesco qui ne tolérait pas une autre adaptation de sa pièce. « La compagnie d'Eugène » a pris des libertés sur le décor en ne respectant pas les envies de Ionesco qui désirait un intérieur a la mode anglaise. Ils ont modernisé l'espace avec le noir et le blanc qui donne un effet de déjà vue qui reflète l'histoire de la pièce. Les formes des objets ressemble a celles de tombes qui nous rappel

en relation

  • Droit des biens
    8204 mots | 33 pages
  • Dissert
    14660 mots | 59 pages
  • Cours de droit obligatoire
    40671 mots | 163 pages